A A A
Justice

Poursuite pénale contre Raynald Chevrier

31 janvier 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’ex-conseiller Raynald Chevrier devra se défendre contre 6 chefs d’accusation pour pratique illégale de l’activité de courtier et pour avoir procédé à un placement sans détenir de prospectus visé par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Il est passible de 60 000 $ d’amendes.

Raynald Chevrier aurait notamment emprunté des sommes d’argent à ses clients en promettant un taux d’intérêt pouvant aller jusqu’à 10 % par an et se serait également approprié les fonds de ces derniers. Trois investisseurs auraient perdu 35 520 $ dans cette histoire.

Ancien conseiller en sécurité financière dans la région de Vaudreuil-Soulanges, Raynald Chevrier ne détenait aucune inscription lui permettant d’agir à titre de courtier en valeurs et aucun prospectus visé par l’AMF.

En octobre 2012, Chevrier a été radié de façon permanente par la Chambre de la sécurité financière. Il a été reconnu coupable de conflit d’intérêts et d’avoir accaparé à des fins personnelles un montant de plus de 67 000 $ provenant de ses clients. Il utilisait faussement des formulaires de Manuvie pour faire croire à ses clients qu’ils souscrivaient des CPG auprès de Manuvie.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000