A A A
Immobilier

Première maison : beaucoup de Québécois reportent leur achat

19 mars 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Le budget des acheteurs d’une première maison atteint aujourd’hui une moyenne de 316 100 $ au pays, contre 300 000 $ en 2013, selon un sondage de BMO publié hier. Toutefois, le pourcentage moyen de la mise de fonds demeure inchangé par rapport à l’an dernier, soit 16 % (50 576 $).

Au Québec, le prix moyen d’une première maison s’élève à 222 300 $.

Réalisé en ligne par Pollara du 24 janvier au 6 mars auprès d’un échantillon aléatoire de 513 acheteurs canadiens, ce sondage révèle aussi le prix d’achat moyen par grande ville : Montréal (237 900 $) ; Calgary (363 400 $) ; Toronto (408 300 $) ; Vancouver (506 500 $).

À Montréal

  • Prix moyen d’une première maison : 237 900 $.
  • Pourcentage moyen de mise de fonds : 16 %.
  • 25 % des acheteurs qui se sont fixé un budget sont prêts à le dépasser pour « la bonne maison ».
  • 40 % s’attendent à recevoir une aide financière de parents ou de proches.
  • 44 % disent que leur achat a été retardé en raison de la hausse du prix de l’immobilier.
  • 63 % ont limité leurs dépenses habituelles afin d’épargner pour leur première maison.

Dans l’ensemble du Canada
Au niveau national, le sondage indique que près du tiers des acheteurs (30 %) s’attendent à ce que leurs parents ou d’autres membres de la famille les aident dans leur achat. À Montréal et à Vancouver, ce pourcentage atteint 40 %. La majorité (61 %) ont dû réduire leur train de vie afin d’épargner.

Par ailleurs, 60 % des acheteurs ont établi un budget fixe avec un maximum, et ils ont l’intention de ne pas s’en écarter. Toutefois, un tiers des répondants se disent prêts à dépasser leur budget s’ils trouvent la maison de leurs rêves.

Enfin, six acheteurs sur 10 (60 %) affirment que leur calendrier d’achat a été repoussé, et 39 % d’entre eux attribuent ce report à la hausse des prix de l’immobilier.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques