A A A

Prenez vos profits sur le Nasdaq

3 janvier 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(03-01-2007)Si vous avez des clients qui ont investi dans des titres de haute technologie, il serait peut-être temps qu’ils passent à la caisse afin d’engranger des profits, recommande l’analyste technique Don Vialoux dans le Financial Post.

L’expert fonde son conseil sur l’examen de la période de quatre mois qui s’échelonne de la fin de septembre à la fin de janvier. Au cours des 10 dernières années, cette « saison forte » a rapporté un gain moyen de 12,2 % sur le Nasdaq. Elle a terminé en  territoire positif huit fois sur 10. Le reste de l’année, l’indice Nasdaq a tendance à se comporter de manière erratique, constate Don Vialoux. Cinq fois sur 10, il s’est traduit par une perte moyenne de 3,5 %.

En 2006, la saison forte du Nasdaq a commencé en juillet, donc plus tôt que prévu. Elle a produit un gain exceptionnel de 22,8 %. En décembre, le Nasdaq a culminé à 2471 points, un sommet inégalé en plus de cinq ans. Au moment de mettre en ligne, le Nasdaq était à 2415 points.

Pourquoi parle-t-on de « saison forte » du Nasdaq? C’est simple. En septembre, les commerçants passent leurs commandes d’appareils électroniques en prévision de Noël. De nombreuses promotions d’avant les Fêtes battent leur plein afin de permettre aux consommateurs de s’équiper avant que ne commence la frénésie d’achats de Noël. Malgré tout, des millions de consommateurs attendent en décembre pour faire leurs emplettes, de sorte que la demande demeure intense. Les ventes d’appareils électroniques se poursuivent sans relâche en janvier. En effet, les magasins liquident leurs stocks afin de faire de la place aux nouveaux modèles.

À la mi-janvier se tient l’importante foire des produits électroniques à Las Vegas. Cet événement d’envergure mondiale a lieu juste avant que les entreprises de haute technologie ne publient leurs résultats du 4e trimestre et de leur exercice annuel. Habituellement, cette foire a un effet positif sur les cours boursiers. Cette année, Microsoft tentera d’en mettre plein la vue avec le lancement de son nouveau système d’exploitation Vista pour le marché du détail. Rappelons que la version commerciale de Vista a eu lieu en novembre dernier.

Or, c’est en janvier que les indicateurs techniques du Nasdaq commencent à se détériorer, même si les cours demeurent vigoureux. Depuis les huit dernières semaines déjà, l’indice se déplace à l’horizontale dans un étroit corridor entre 2390 et 2471 points. Les indicateurs de momentum court-terme(indice de force relative, oscillateurs stochastiques et moyennes mobiles convergentes-divergentes)ont plafonné à la mi-décembre.

Don Vialoux a identifié deux importants supports techniques. Le premier se situe à 2390 points et complète ce qu’il appelle une formation de double top. Si l’indice perce ce support à la baisse, il descendra rapidement à 2320 points et confirmera une tendance marquée à la baisse du Nasdaq. Après, que se passera-t-il? Don Vialoux ne veut pas être un oiseau de mauvais augure, mais il souligne que les analystes font consensus pour dire que les prévisions de profits sont surestimées au cours du premier semestre de 2007. Il est donc possible que les entreprises annoncent de mauvaises nouvelles lorsqu’elles publieront leurs résultats du 4e trimestre de 2006.

Il serait donc sage, dit-il, de concrétiser des gains boursiers avant qu’une série de révisions à la baisse des cibles de rentabilité ne viennent plomber le Nasdaq.

Loading comments, please wait.