A A A
Épargne

Les participants de régimes d’employeur savent-ils le revenu qu’ils toucheront à la retraite?

7 janvier 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

argent_monnaie_epargne_364Selon un nouveau sondage Ipsos Reid mené pour le compte de la Standard Life, près de la moitié des Canadiens (44 %) participant à un régime d’épargne et de retraite collectif ignorent le revenu qu’ils toucheront à la retraite, et 41 % ne savent pas si leur taux d’épargne actuel est suffisant pour atteindre leurs objectifs de revenu futur.

Le sondage indique que 87 % des Canadiens qui profitent d’un régime de retraite d’employeur rajustent rarement – ou jamais – leur portefeuille de placements en vue de la retraite en fonction des renseignements qui leur sont fournis dans leurs relevés financiers. Seulement 22 % des participants de régimes collectifs ayant répondu au sondage ont accordé une note élevée relativement à la clarté de leurs relevés et à la pertinence des renseignements qui y figurent.

L’enquête a aussi révélé que les relevés des régimes de retraite d’employeur ne sont pas utilisés par la majorité des participants, car ils sont difficiles à comprendre et manquent de recommandations et de suggestions personnalisées quant à l’amélioration de leur revenu de retraite. La plupart des participants de régimes sondés (72 %) sont également d’avis que leur relevé ne contient pas assez de renseignements pour leur permettre de prendre une décision éclairée à l’égard d’un changement dans la planification de leur retraite.

Faits saillants du sondage
Parmi les reproches les plus courants au sujet des relevés de régimes de retraite d’employeur qui sont soulevés, 36 % des participants de régimes de retraite d’employeur considèrent que leur relevé est difficile à comprendre ou trop technique.

Par ailleurs, près d’un quart des répondants (24 %) trouvent leur relevé inintéressant et 21 % des participants de régimes de retraite d’employeur trouvent que les renseignements qui figurent dans leurs relevés ne sont pas pertinents, car ces participants ne songent pas encore à la retraite.

Les participants de régime consacrent peu de temps à l’examen de leurs relevés. La majorité d’entre eux le parcourent rapidement (49 %) ou ne le consultent pas du tout (5 %) alors que 62 % passent 10 minutes ou moins à le consulter. De fait, seulement un tiers (31 %) ont consulté un professionnel pour qu’il les aide à lire leur relevé.

« Cette enquête nous prouve que le statu quo n’est pas concluant et que des mesures doivent être prises pour rendre les relevés des régimes d’épargne et de retraite collectifs plus pertinents et efficaces pour la planification de la retraite », a déclaré Anna del Balso, vice-présidente adjointe, Recherche et Veille stratégique, à la Standard Life. « L’industrie des services financiers est confrontée à des défis très clairs. Elle doit élaborer des relevés faciles à comprendre, qui informent et motivent les participants à s’intéresser à leur retraite et, éventuellement, à leur faire prendre les mesures nécessaires pour atteindre leurs objectifs de retraite. »

Profiter d’information claire et de recommandations qui peuvent être mis en pratique est particulièrement important pour les participants de régimes de retraite à cotisation déterminée qui doivent planifier eux-mêmes leur retraite. Aujourd’hui, 3,3 millions de Canadiens ou plus de 40 % de ceux qui participent à un régime de retraite collectif bénéficient d’un régime à cotisation déterminée d’employeur ou d’un REER collectif, et l’on s’attend à ce que ce nombre augmente au cours des prochaines années.

Loading comments, please wait.