A A A
Certificat

Prise de bec entre l’APCSF et le CDPSF

24 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

dispute_insulte_discussion_negatif_426Les frictions entre l’Association professionnelle des conseillers en services financiers (APCSF) et le Conseil des professionnels en services financiers (CDPSF) se poursuivent.

Dans une communication envoyée hier, le président et porte-parole de l’APCSF, Flavio Vani, affirme que le CDPSF n’a pas la même mission, ni les mêmes objectifs que sa propre organisation.

Selon M. Vani, le CDPSF « n’a aucun pouvoir de représentation ou de défense de ses membres », étant une personne morale constituée en vertu de la Loi sur les compagnies. Au contraire, l’APCSF est un syndicat « qui a le pouvoir légal d’exposer, de négocier et de défendre les intérêts de ses membres », soutient-il.

Une affirmation totalement fausse, a rétorqué Mario Grégoire, président et directeur général du CDPSF dans un communiqué subséquent.

« J’ai été estomaqué à la lecture de telles affirmations. C’est de la désinformation. On insulte l’intelligence des professionnels en services financiers. Le Conseil exige une rétractation immédiate de la part de l’APCSF », a-t-il écrit.

M. Grégoire, qui qualifie de « purement farfelu » l’argumentaire de l’APCSF, rappelle que le Conseil, en tant qu’ancêtre de la Chambre de la sécurité financière, est « l’association historique des professionnels en services financiers du Québec » et qu’il défend ses membres depuis plus de cent ans.

En soulignant que l’avenir de l’industrie passe par la cohésion et non la division, il a finalement souhaité « que l’APCSF retrouve ses sens et s’inscrive dans une démarche beaucoup plus constructive que celle que laisse transparaître sa dernière communication. »

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques