A A A

Prix des maisons : + 2 % à Montréal en 2006

1er décembre 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(02-12-2005)C’est à Montréal que le prix des maisons augmenterale plus lentement en 2006, rapporte Royal LePage dans un rapport sur les prévisionsdu marché.

En effet, le courtier immobilier établit à + 2 % la hausse duprix moyen des maisons dans la grande région métropolitaine, prixqui devrait atteindre 213 180 $(209 000 $ en 2005).

Cela se compare à + 4 %(Toronto et Halifax), + 5 %(Ottawa), + 7 %(Winnipeg, Regina et Vancouver), + 8 %(Edmonton)et + 9 %(Calgary).

Royal LePage situe à + 6 % la hausse prévue du prix moyen àl’échelle du pays(271 800 $).

Au chapitre des transactions, le courtier anticipe un recul de 3 % des unitésvendues au Canada. Il croit que 467 540 maisons changeront de propriétairesen 2006, contre 482 000 en 2005, qui est une année record.

Le Gala canadien du placement honore ses lauréats

(02-12-2005)Plus de 50 prix ont été décernésau 11e Gala canadien du placement qui s’est tenu mercredi dernier àToronto.

Parmi les plus prestigieuses récompenses, on note :
* Le Prix Morningstar Gestionnaire de fonds de l’année. Il a étéremis à Kim Shannon, qui gère le fonds CI Placements canadiens,un des plus anciens fonds communs de placement au Canada(lancé en 1932).Sous la direction de Kim Shannon, le fonds a affiché une performance18,1 % au cours des 12 derniers mois qui ont pris fin le 31 octobre. Sur 5 ans,le fonds affiche + 11,7 % et sur 10 ans, + 13,3 %.

* Le Prix des analystes – société de fonds de l’annéea été attribué aux fonds d’investissement Dynamique.

* Le Prix de la Réussite personnelle a été décernéà Ned Goodman, pdg de Dundee Wealth Management. Ned Goodman se voit ainsidoublement honoré, puisque Dundee est la société mèrede Dynamique.

Le fonds Sceptre actions de croissance fut nommé meilleur fonds d’actionscanadiennes de l’année. Avec un actif de 350 millions de dollars,ce fonds géré par Allan Jacobs a enregistré un rendementsur un an de 28,8 %(au 31 octobre).

Le fonds TD Obligations canadiennes, dont l’actif se chiffre à6,4 milliards de dollars, a raflé le prix du meilleur fonds d’obligationscanadiennes.

Dans la nouvelle catégorie dédiée aux fonds institutionnels,Burgundy Asset Management a remporté 4 des 7 prix, dont celui de meilleurfonds institutionnel d’actions canadiennes.

Parmi les gagnants dans la catégorie des fiducies de revenu, ARC EnergyTrust a mérité le prix de meilleure fiducie de pétroleet gaz naturel. Arrow Multi-Strategy Fund a pour sa part reçu le prixdu Meilleur fonds de fonds de couverture de l’année.

Le Gala canadien du placement célèbre les meilleurs produitsde placement et les sociétés qui se sont engagées àexceller au sein de l’industrie canadienne des services financiers. Ilcompte plus de 20 commanditaires principaux , dont Morningstar et CGI àtitre de commanditaires platine.

La firme AIC n’est pas sous enquête

(01-12-2005)L’Autorité des marchés financiers(AMF)nousa confirmé qu’elle ne menait aucune enquête à l’endroitde la firme de fonds communs AIC.

Des rumeurs persistantes voulant que AIC soit sous la loupe de l’AMFont irrité les dirigeants de la société, assez pour qu’ilsémettent un communiqué qualifiant de fausses et sans fondementsles affirmations à cet effet. «Ces allégations sont mensongères,extrêmement diffamatoires et peuvent causer de sérieux dommagesà AIC. Toute personne ou toute société ou firme qui propageces rumeurs non fondées peut s’exposer à des recours juridiquesde la part d’AIC», peut-on lire dans le document.

AIC précise que les affaires suivent leur cours normal et qu’iln’y a aucun changement dans la situation financière d’AIC.

Basée à Burlington, en Ontario, AIC est la 15e firme de fondscommuns en importance au pays, avec des actifs de plus de 8 milliards de dollars.

Joanne De Laurentiis à la tête de l’IFIC

(30-11-2005)Dans un geste surprise, l’Institut des fonds d’investissementdu Canada(IFIC)a recruté sa nouvelle présidente et chef de ladirection à l’extérieur de l’industrie des fonds communs.

Il a retenu la candidature de Joanne De Laurentiis, actuelle pdg de la Centraledes caisses de crédit du Canada, pour succéder à Tom Hockinqui prendra sa retraite après 11 années à la barre de l’IFIC.Avant d’oeuvrer à la Centrale des caisses, Mme De Laurentiis aété chef de la direction d’Interac et vice-présidentedes affaires publiques à l’Association des banquiers canadiens.

Elle entrera en fonction le lundi 16 janvier 2006.

Commentant la nomination de Mme De Laurentiis, la présidente du conseilde l’IFIC a précisé : «Notre conseil d’administrations’est donné le mandat clair d’encourager le changement etpermettre à l’IFIC de continuer à contribuer entièrementà une industrie vibrante et croissante.»

Mme De Laurentiis aura du pain sur la planche. En septembre dernier, l’IFICa présenté un ordre du jour chargé comprenant la mise àjour du mandat de l’organisme et de son membership, de même qu’unerévision de la réglementation s’appliquant à l’industriedes fonds communs.

Contrôle de la qualité : êtes-vousprêt ?

(30-11-2005)L’Ordre des comptables agréés du Québec(OCAQ)rappelle à ses membres qui exécutent des missions de vérification,d’examen ou d’autres missions de certification qu’ils ontjusqu’à jeudi 1er décembre 2005 pour se conformer aux nouvellesnormes de contrôle de la qualité publiées à la sectionNGC-QC du Manuel de l’ICCA.

La section NGC-QC, intitulée Normes générales de contrôlede la qualité pour les cabinets qui exécutent des missions decertification, traite des normes générales applicables àl’ensemble du cabinet.

Les retardataires n’ont donc plus que quelques heures pour élaboreret mettre en place un système de contrôle de la qualitéqui devra comprendre des politiques et procédures respectant différentséléments.

Pour en savoir plus, l’OCAQ les invite à lire l’articleContrôlede la qualité : Êtes-vous prêts?, publié en aoûtdernier et qu’on peut consulter en cliquant ici.

152 millions de dollars en PAE

(30-11-2005)L’an dernier, quatre des plus importants promoteurs de REEEau Canada ont versé 152 millions de dollars en paiements d’aideaux études(PAE)à plus de 73 000 étudiants postsecondaires,rapporte l’Association des distributeurs de régimes enregistrésd’épargne-études du Canada(ADREEEC).

Ces quatre sociétés sont : le Fonds d’éducationHéritage, les Régimes d’épargne-études USC,Consultants C.S.T. et le Fonds d’études pour les enfants.

«Un REEE ne finance pas nécessairement la totalité du coûtdes études postsecondaires d’un enfant, mais il aidera de façonconsidérable. Il pourrait même déterminer si un étudianta les moyens ou non de passer à l’année suivante»,a indiqué Paul Renaud, président de l’ADREEEC.

Les études postsecondaires sont devenues une grande prioritépour les étudiants canadiens au cours des dernières années,constate l’ADREEEC. En effet, un rapport de Développement des ressourceshumaines Canada estime que plus de 70 % des nouveaux emplois créésau pays exigent une formation postsecondaire.

C’est probablement ce qui explique la popularité croissante desREEE. Depuis le début de l’année, calcule l’ADREEEC,plus de 110 000 nouveaux régimes ont été établis.

Cadeaux de Noël : les Québécois seront les plus raisonnables

(28-11-2005)Un sondage mené pour le compte du Retail Council of Canada indique queles Québécois dépenseront en moyenne 472$ chacun en cadeauxde Noël cette année.

Il s’agit du plus petit montant enregistré au Canada. En effet,les plus dépensiers seront, dans l’ordre : les habitants des provincesatlantiques(797 $), les Ontariens(781 $), les Brittano-Colombiens(765 $)et les résident des Prairies(753 $). La moyenne nationale s’établità 687 $.

L’étude montre que la vaste majorité des consommateurs(92 %)achèteront leurs présents en magasins. Près du tiers(30 %)feront certains de leurs achats en ligne, 21 % s’approvisionnerontvia des catalogues et 1 % par la télévision.

Le Retail Council of Canada évalue à 670 $ les dépensesconnexes(vêtements, transport, décoration, etc.), de sorte quela célébration des Fêtes reviendra en moyenne à 1357 $ par Canadien. L’an dernier, c’était 991 $.

Loading comments, please wait.