A A A
Accréditation

Prix Morningstar : Mawer et Fidelity en tête

30 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Mawer, une firme de placements indépendante, et Fidelity ont remporté le plus de récompenses au gala des Prix Morningstar 2015.

Une quarantaine de prix ont été attribués lors de cet événement suivi dans l’industrie, et qui s’est tenu le 25 novembre dernier à Toronto.

Ainsi, l’Albertaine Mawer, qui gère plus de 30 G$ d’actifs depuis ses bureaux de Calgary, Toronto et Singapour, a reçu six Prix Morningstar, dont ceux du :

  • gestionnaire du fonds d’actions canadiennes de l’année;
  • meilleur fonds d’actions américaines (Mawer US Equity);
  • meilleur fonds d’actions internationales (Mawer International Equity).

De son côté, Fidelity, s’est vu remettre cinq récompenses, dont le prix de la meilleure série de fonds de fonds (Portefeuilles gérés de Fidelity), celui du meilleur fonds d’actions canadiennes de petite et moyenne capitalisation (Fonds Fidelity Situations spéciales) et le nouveau prix du gestionnaire de fonds multiactifs de l’année.

QUATRE PRIX POUR MANUVIE

Parmi les quatre prix remis à Manuvie, citons ceux du gestionnaire de fonds à revenu fixe de l’année et du meilleur fonds équilibré canadien (Fonds à revenu mensuel élevé Manuvie).

CI a remporté le même nombre de récompenses, dont celle du meilleur fonds d’actions canadiennes (Catégorie de société d’actions canadiennes Cambridge) et du meilleur gestionnaire de fonds d’actions étrangères de l’année.

Notons que, pour la troisième année d’affilée, BMO Ligne d’action a été élue meilleure maison de courtage en ligne.

Les Prix Morningstar ont été choisis par des jurys composés d’analystes, comprenant notamment des membres de l’équipe de recherche de Morningstar. Ils « sont destinés à aider les investisseurs à identifier les meilleurs fonds et gestionnaires de fonds canadiens de l’année écoulée », précise le cabinet de recherche dans un communiqué.

La rédaction vous recommande : 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques