A A A

Produits dérivés : DEX dans la cour de MX

6 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(06-03-2007)La Bourse de Montréal(MX)a l’exclusivité de la négociation des produits dérivés au Canada jusqu’en 2009. Sans surprise, le Groupe TSX entrera dans ce marché en pleine croissance en mars 2009, en lançant la Bourse DEX.

Pour réussir sa percée, le Groupe TSX a choisi de s’allier à l’Internatiional Securities Exchange(ISE), une Bourse d’options, une Bourse d’actions et une plateforme de marchés alternatifs. Le Groupe TSX détiendra 52% de DEX et défrayera le même pourcentage des 26 millions de dollars prévus pour la mise sur pied de cette nouvelle Bourse.

D’ici au lancement, les deux groupes travailleront ensemble afin de mettre au point une stratégie de mise en œuvre. « Nous avons beaucoup de travail à accomplir au cours des prochains mois, mais les occasions qui s’offrent à nous aujourd’hui nous permettrons de créer une Bourse canadienne de premier plan pour la négociation de produits dérivés », convient le chef de la direction du Groupe TSX, Richard Nesbitt.

« Nous sommes heureux de réaliser un de nos projets stratégiques afin d’offrir notre expertise en matière de produits dérivés et nos capacités de négociation sur le marché international », ajoute David Krell, président et chef de la direction de ISE.

On sait que le président du Groupe TSX avait signifié à plusieurs reprises son intérêt pour le marché des produits dérivés. Des rumeurs de fusion avec la Bourse de Montréal ont circulé, mais en février dernier, la Bourse de Montréal a plutôt choisi la New York Mercantile Exchange(NYMEX)comme partenaire.

En plus d’acquérir 10% de la Bourse de Montréal, le NYMEX participe à la création, à Calgary, d’une bourse électronique de compensation et de commercialisation de produits dérivés pour les marchés énergétiques hors cote.

En rappel :
Le NYMEX au conseil de la Bourse de Montréal
Loading comments, please wait.