A A A
Justice

Prudence à l’égard du pseudo-conseiller Daniel Poulin

1er février 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vos clients doivent se méfier des offres de placement qu’effectuent Daniel Poulin et la société qu’il préside, Eco6.

En effet, cet individu ne détient aucune inscription à l’Autorité des marchés financiers (AMF). Cela ne l’empêche pas d’exercer des activités de courtier sans y être habilité. Au début de l’année, des épargnants auraient investi 110 000 $ suivant des sollicitations effectuées par Daniel Poulin. Celui-ci aurait déposé l’argent dans son propre compte bancaire et en aurait utilisé en partie à des fins personnelles, indique l’enquête de l’AMF.

Inquiet, le Bureau de décision et de révision a prononcé des ordonnances d’interdiction d’opération sur valeurs et de blocage à l’encontre de ce pseudo-conseiller et de sa firme Eco6.

L’AMF insiste pour dire que Daniel Poulin fait déjà l’objet de 51 chefs d’accusation dans le cadre d’une poursuite pénale intentée en octobre 2011 dans le dossier Eco6 et Fiducie Catholique les Anges de l’Air. Il est accusé de pratique illégale de courtier en valeurs mobilières, de placements illégaux et de transmission d’informations fausses ou trompeuses.

Enfin, il ne faut pas confondre le Daniel Poulin dont il est question ici avec Daniel Poulin, représentant autonome en assurance de Sherbrooke (certificat 127630) et Daniel Poulin, planificateur financier et courtier en épargne collective rattaché à Desjardins Cabinet de services financiers à Victoriaville (détenteur du certificat 161328 et du BDNI 1638551).

Loading comments, please wait.