A A A
Calendrier

Prudence à l’égard de Best Commodity Options

25 juillet 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde les investisseurs québécois contre des sollicitations récentes, tant par courriel que par téléphone, de la part de Best Commodity Options, afin d’investir dans le marché des dérivés. La société Best Commodity Options n’est pas autorisée à faire des affaires au Québec.

Selon l’AMF, au moins un résidant du Québec aurait été sollicité par cette entreprise, d’abord par courriel, puis par téléphone, « de façon assidue et assez insistante par une personne se nommant Garry Wallace », explique l’AMF par voie de communiqué. Garry Wallace a fait pression sur ce Québécois afin qu’il investisse dans le marché des dérivés par le biais de Best Commodity Options, une société d’investissement qui serait basée au Panama. Tant la société que Garry Wallace ne sont pas inscrits auprès de l’AMF, et leurs sollicitations pourraient contrevenir aux lois qu’administre l’AMF, et plus précisément à la Loi sur les instruments dérivés.

Loading comments, please wait.