A A A
Affaires

Prudence face à Martin Boyer

7 août 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vos clients doivent se méfier des sollicitations qu’effectue le pseudo-conseiller Martin Boyer. Par le biais de sites Internet, cet individu incite les consommateurs à investir à la Bourse et leur promet des rendements pouvant atteindre… 1000 % !

Non seulement Martin Boyer n’est pas inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), mais il affirme lui-même n’avoir aucune formation de négociateur. Pourtant, il invite les investisseurs à lui déléguer la gestion de comptes de courtage.

Il demande une somme minimale de 15 000 $ et fait miroiter des rendements mirobolants. En outre, il offre au public d’acquérir des actions d’une compagnie, et ce, sans prospectus visé par de l’AMF.

Afin de protéger le public, l’AMF a demandé au Bureau de décision et de révision (BDR) de prononcer des ordonnances empêchant Martin Boyer d’agir à titre de conseiller en valeurs et en instruments dérivés, lui interdisant toute activité en vue d’effectuer des opérations sur valeurs et lui ordonnant de retirer toute annonce à cet égard sur les sites Internet.

L’AMF a également demandé au BDR d’imposer à Martin Boyer des pénalités de 4000 $ pour exercice illégal de conseiller en valeur et en produits dérivés, et pour exercice illégal de courtier en valeurs.

Loading comments, please wait.