A A A
Affaires

Dividendes : quatre actions US qui valent le détour

25 avril 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

drapeau_usa_etats-unis_425Les investisseurs férus d’actions américaines à dividendes devraient profiter de la situation actuelle pour prendre des positions, estime Don Taylor, en entrevue à Morningstar Canada.

En effet, le marché a présentement un penchant pour les actions américaines plus cycliques et risquées, qui correspondent aux phases initiales d’une reprise économique, dit le vice vice-président principal chez Franklin Advisory Services. Ce faisant, les entreprises aux revenus stables dégageant de solides dividendes sont ignorées, même si elles affichent des évaluations attrayantes.

Le gestionnaire principal du fonds Franklin Américain de croissance des dividendes fait remarquer que les actions qui produisent des dividendes en hausse ont tendance à être moins volatiles que le reste du marché. Sur le long terme, elles surclassent l’ensemble du marché. Par ailleurs, ces sociétés sont sujettes à une discipline financière plus rigoureuse, puisqu’elles doivent régulièrement verser des dividendes à leurs actionnaires.

Don Taylor cible les entreprises qui ont augmenté leurs dividendes sur huit des dix dernières années, et qui les ont au moins doublés sur cette même période. Le ratio dividendes/bénéfice doit être prudent, c’est-à-dire ne pas dépasser 65 % des bénéfices. « Idéalement, il devrait se trouver entre 20 et 50 % », précise-t-il. De cette façon, les entreprises peuvent assurer la durabilité de leurs dividendes tout en disposant d’assez de liquidités à réinvestir dans leurs activités.

Il attire notre attention sur quatre sociétés qu’il détient dans son fonds :

1- Abbott Laboratories
Le dividende de ce géant pharmaceutique augmente sans interruption depuis 39 ans. Au cours des 10 dernières années, il a crû de 129 %. Les états financiers d’Abbott sont solides et « les flux monétaires disponibles qu’elle génère sont robustes », note l’expert. L’action d’Abbott se négocie à près de 11 fois le bénéfice prévu par action pour 2011. Ce ratio s’inscrit dans le bas de la fourchette cours-bénéfice de 11 à 26 fois sur les 10 dernières années.

2- Becton, Dickinson & Company
Ce fabricant de matériel médical d’envergure mondiale augmente lui aussi son dividende sans discontinuer, 38 années consécutives dans son cas. La dernière hausse a eu lieu en novembre dernier. Ce rajustement de + 10,8 % (ou 0,41 $US) fait porter le dividende annuel à 1,64 $US l’action. Le ratio de distribution des bénéfices se situe à 29 %. L’action de Becton, Dickinson s’échange à un ratio de 14,4 fois les bénéfices prévus pour 2011. Sa fourchette est de 13 à 22 fois sur ces dix dernières années.

3- Johnson & Johnson
Autre joueur de premier plan dans le secteur mondial des produits de santé, Johnson & Johnson fait croître son dividende depuis 48 ans d’affilée. Don Taylor s’attend à ce qu’elle annonce une autre augmentation plus tard ce mois-ci. Johnson & Johnson distribue ses bénéfices à un taux de 44 %. Son action se négocie à 12,3 fois les bénéfices prévus pour 2011, ce qui est attrayant pour Don Taylor, qui a fixé la fourchette historique du cours-bénéfice de 10 à 32 fois.

4- IBM
Depuis qu’International Business Machine a délaissé la fabrication d’équipement informatique pour se diversifier dans le domaine des logiciels et du conseil, elle a fait mouche. IBM a augmenté son dividende depuis 15 ans de suite et a effectué plusieurs rachats d’actions substantiels, au grand plaisir de ses actionnaires. Son ratio de distribution est de 20 %. L’action d’IBM se négocie à 12,5 fois les bénéfices prévus pour 2011, comparativement à ses sommets historiques de 32 fois.

Loading comments, please wait.