A A A

Quatre ex-cadres de Nortel épinglés par la SEC

13 septembre 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Securities and Exchange Commission(SEC)des États-Unis porte des accusations de fraude comptable et de manipulation des réserves de liquidités contre quatre ex-cadres de Nortel Networks.

Douglas Hamilton, Craig Johnson, James Kinney et Kenneth Taylor, tous d’anciens vice-présidents, devront répondre de leurs gestes. De la deuxième moitié de 2002 jusqu’à janvier 2003, les quatre individus auraient retenu, dans leurs unités respectives, environ 345 millions de dollars US de réserves excédentaires. À l’approche des résultats financiers, ils auraient utilisé cet argent pour arrondir faussement les bénéfices de Nortel et encaisser des primes à la performance.

La SEC réclame des amendes et l’interdiction pour le quatuor de siéger à des conseils d’administration ou de direction d’entreprises.

En mars dernier, la SEC a déposé des accusations de fraude contre l’ancien chef de la direction, Frank Dunn, et d’autres dirigeants, incluant l’ex-directeur des finances Douglas Beatty et l’ex-contrôleur Michael Gollogly. Eux aussi auraient tripoté les résultats financiers de Nortel.

Dunn, Beatty et Gollogly font également face à la justice au Canada, puisque la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario les accuse d’avoir enfreint la loi sur les valeurs mobilières. Leurs cas sera instruit plus tard cette année.

Les investisseurs ont mal réagi à cette nouvelle. En mi-séance jeudi dernier à la Bourse de Toronto, le titre de Nortel Networks reculait de près de 4 % à 17,15 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000