A A A
Justice

Quatre pseudo-conseillers mis à l’amende

13 juillet 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Anthony Riccio, Giuseppe (Joe) Iaboni, Lance Townend et Karen Dance ont écopé d’amendes totalisant 412 000 $ pour leur implication dans le dossier Progressive Management Limited.

Ces quatre pseudo-conseillers et d’autres acolytes affirmaient à des investisseurs que Progressive Management Limited, une entreprise située aux Bahamas, agissait comme une banque et pouvait offrir des taux d’intérêt variant entre 10 % et 18 % pour des placements sur une ou trois années.

C’était un stratagème pour filouter les investisseurs qui ont perdu de l’argent dans cette affaire. L’enquête de l’Autorité des marchés financiers n’a pas permis de déterminer le montant exact des pertes.

Visés par des poursuites pénales intentées en janvier 2011, ce quatuor de sans-permis vient de subir les foudres de la justice.

* Anthony Riccio a plaidé coupable à 26 chefs associés à la vente illégale de placements, dont 15 pour avoir illégalement agi à titre de courtier ou de conseiller en valeurs. Il a écopé d’amendes de 295 000 $.

* Giuseppe (Joe) Iaboni a été condamné à payer des amendes totalisant 110 000 $ à la suite d’un plaidoyer de culpabilité pour 38 chefs d’accusation (20 pour pratique illégale de courtier ou de conseiller en valeurs).

* Lance Townend a plaidé coupable à 1 chef d’accusation pour pratique illégale de courtier en valeurs. Le tribunal lui a imposé une amende de 6000 $.

* Karen Dance a écopé d’une amende de 1000 $ pour avoir exercé l’activité de courtier en valeurs sans être inscrite à ce titre (1 chef d’accusation).

Ces quatre condamnations sont les premières à tomber dans cette histoire. On attend des nouvelles du procès que subiront les conseillers d’opérette Jacques Caya, Gennaro Natale, Pierre Potvin et Pietro Amato.

Loading comments, please wait.