A A A
Attention

Quatre sociétés barrées par le BDR

16 avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le 20 mars, à la demande de l’Autorité des marchés financiers (AMF), le Bureau de décision et de révision (BDR) a prononcé des ordonnances à l’encontre des sociétés GetEasy, iGetMania, International Finance Corporation et TachoEasy Middle East.

Plus spécifiquement, le BDR interdit à GetEasy, iGetMania et TachoEasy Middle East d’exercer toute activité en vue d’effectuer, directement ou indirectement, une opération sur valeurs pour toute forme d’investissement visée par la Loi sur les valeurs mobilières.

Il interdit également à ces sociétés, ainsi qu’à International Finance Corporation, d’exercer l’activité de conseiller en valeurs.

Mise en garde en janvier

Enfin, le Bureau défend à tout investisseur de GetEasy, iGetMania et TachoEasy Middle East de recruter d’autres personnes qui pourraient devenir à leur tour membres, investisseurs ou participants.

L’Autorité précise que le présent communiqué « constitue un mode spécial de signification autorisé par le BDR » de la décision 2015-007-001 à l’égard de ces quatre sociétés.

Celle-ci rappelle par ailleurs qu’elle a publié un avis, en janvier dernier, afin de mettre en garde les investisseurs québécois à propos de GetEasy et d’iGetMania.

Chaîne de recrutement

Selon l’AMF, le stratagème d’investissement de ces compagnies consiste à recruter des membres, par l’entremise de plusieurs plateformes (Internet, médias sociaux, visioconférences, etc.), afin qu’ils souscrivent des forfaits.

Cet investissement permettrait notamment de financer l’acquisition d’appareils de géolocalisation qui seraient loués par la société. Les revenus seraient répartis entre l’investisseur et la société sans que celui-ci ait à gérer quoi que ce soit. De plus, les clients seraient invités à recruter à leur tour deux autres membres.

Les personnes qui s’estimeraient lésées à la suite d’un investissement lié à ces sociétés peuvent communiquer avec un agent du Centre d’information de l’AMF.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques