A A A

Québec : l’accès à la propriété se dégrade, dit RBC

3 juin 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(03-06-2005)Selon l’indice d’accessibilité à la propriétédes Services économiques de RBC, l’accès à la propriétéa continué de se dégrader au Québec au premier trimestrede 2005 malgré un marché immobilier équilibré.

L’indice a affiché 35,5 %, contre 34,5 % au trimestre précédent.Cela veut dire que les ménages doivent consacrer une proportion plusgrande de leur revenu avant impôt pour payer les coûts d’unbungalow individuel moyen.

En ce qui a trait aux autres catégories de logements populaires, lesindices ont varié de 43,5 % pour une maison de deux étages standardà 30,8 % pour une maison en rangée standard et à 28,4 %(sans les frais de copropriété)pour un condo.

«Pour la première fois depuis quatre ans, l’offre et lademande sont proches de l’équilibre, dit Allan Seychuk, économistede RBC. L’accès à la propriété devrait doncêtre meilleur, mais ce n’est pas le cas, car la hausse des prixdes maisons, des coûts des services publics et des impôts foncierset le ralentissement de la croissance des revenus ont annulé toute améliorationde l’accessibilité.»

La dégradation de l’accessibilité s’est surtout faitsentir à Montréal. Les frais de propriété d’unemaison en rangée standard absorbaient 31,2 % du revenu avant impôt,en hausse par rapport aux 30,3 % du quatrième trimestre de 2004. Un ménagedevait consacrer 44,3 % de son revenu pour une maison de deux étageset 28,5 % pour un condo moyen.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000