A A A
Techno

Quelle tablette choisir?

24 mai 2011 | Mis à jour le 21 décembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

tablette_iPad_PlaybooK

Consultez la mise à jour pour 2012 de cet article :
Les tablettes offrent désormais plus d’options aux conseillers

Qu’est-ce que cela peut vouloir dire pour un conseiller? Bref, qu’est-ce qu’une tablette? Et à quoi sert-elle?

Le problème aujourd’hui est que les gens achètent des tablettes sans savoir comment ils vont l’utiliser, sans avoir un but précis, affirme Kevin Cork, CFP, président de TheAbsoluteGroup.com et chroniqueur techno à notre site jumeau Advisor.ca. La tablette est-elle un support pour lire un livre numérique, un cadre numérique géant ou un ordinateur portable limité et peu puissant?

Une tablette ne nous permet pas vraiment de faire fonctionner plusieurs programmes simultanément et dispose de peu de mémoire. On dirait plutôt un gros téléphone intelligent qu’un petit ordinateur portable.

Alors pourquoi l’acheter, demanderez-vous. La tablette est intéressante parce qu’elle est simple et qu’elle offre plusieurs avantages. Justement parce qu’elle n’a pas de système d’exploitation, contrairement aux ordinateurs. Apprendre à utiliser une tablette est beaucoup plus simple, surtout lorsque nos aptitudes technologiques sont déficientes! Sa taille en fait un objet plus facile à transporter qu’un ordinateur portable (plus léger). De plus, nos besoins technologiques sont souvent simples : on peut lire nos courriels, regarder des vidéos sur Youtube ou envoyer un tweet à propos d’une chose qui vient de nous arriver. Utiliser un ordinateur pour faire ce genre de chose équivaut à allumer un barbecue avec un bazooka!

Les tablettes sont encore au stade de l’enfance, technologiquement parlant. Ceux qui les achètent veulent souvent consommer… pour consommer. Leurs propriétaires les utilisent surtout pour lire, regarder, écouter, jouer ou explorer. On vise donc les consommateurs qui aiment être à la page. Mais, de plus en plus, on commence à voir tout le potentiel qu’elles ont à offrir, et qui pourra en faire un outil de communication incontournable dans un futur rapproché. Certains vont même jusqu’à dire qu’elles remplaceront un jour les ordinateurs portables!

Il est déjà possible d’acheter un clavier portatif (ou Bluetooth) afin d’utiliser la tablette comme un écran.

La tablette du futur devra donc répondre aux besoins précis de son acheteur, contrairement aux ordinateurs, qui sont configurés de façon plutôt standard.

Alors, quelle tablette choisir? Il existe présentement sur le marché une douzaine de modèles, se vendant entre 90 $ et 900 $.

L’iPad (Apple)

C’est la tablette la plus vendue. La toute dernière version (iPad 2) a plus de puissance, de mémoire et plusieurs extras, comme ces deux caméras (l’une en avant, l’autre en arrière) qui facilitent la vidéoconférence. Il y a de nombreux accessoires disponibles sur le marché qui ont été spécialement conçus pour l’iPad. Cette tablette vient soit avec les connexions Internet sans fil et 3G, soit uniquement avec une connexion sans fil.

Android (Motorola, Samsung, Sony, Amazon, Dell, LG, HTC)

Les tablettes fonctionnant sous Android (système d’exploitation) sont disponibles en plusieurs modèles, qui offrent des caractéristiques différentes. C’est parce que les compagnies qui utilisent le système Android font un effort pour se distinguer de leurs concurrentes… et des autres tablettes utilisant Android. La grande majorité de ces tablettes utilisent Android 2.1 ou 2.2. Leurs tailles varient entre sept et dix pouces. La plus connue est sans doute la Samsung Galaxy (sept pouces). Il existe également une nouvelle génération de tablettes utilisant le système Android 3.0, mais elles sont encore très peu nombreuses. Comme Apple, Android offre une multitude d’applications.

BlackBerry PlayBook (RIM)

C’est la petite nouvelle et elle répresente tout un changement. RIM a acheté, tout spécialement pour sa tablette, un système d’exploitation de la société QNX. Cela a permis à la compagnie canadienne de créer un système totalement différent des autres, rapide et unique.

RIM n’a cependant pas encore eu le temps de bien concevoir des applications solides pour son PlayBook, même si de nouvelles applications sont créées chaque jour. Mais la prochaine cuvée de téléphone de RIM utilisera le même système d’exploitation que le PlayBook, et d’ici quelques mois, le PlayBook aura de nouvelles caractéristiques plus intéressantes.

Le logiciel Bridge, même s’il n’est pas encore tout à fait au point, permet aux propriétaires de BlackBerry d’avoir, avec le PlayBook, un écran beaucoup plus large pour lire leurs courriels, des documents ou pour naviguer sur le Web. Il permet aussi d’aller sur Internet en utilisant le forfait données du BlackBerry, sans frais supplémentaires.

Bon, je choisis laquelle ?

Cela étant dit, qu’elle est la meilleure tablette offerte sur le marché actuellement?

Les tablettes utilisant Android n’ont pas assez de caractéristiques distinctes pour être considérées comme un bon achat, du moins aujourd’hui. Deux exceptions cependant : la Sony S2, dotée de deux écrans, et la très coûteuse Motorola Atrix, qui est en vérité un téléphone et qui, moyennant l’achat d’un poste d’amarrage, devient un mini-ordinateur.

Le choix, aujourd’hui, se fait donc entre le iPad et le PlayBook. En d’autres termes, il s’agit donc de choisir entre la deuxième version d’un appareil doté d’un grand écran, des centaines de milliers d’applications et d’accessoires, mais dont le navigateur Web n’est pas vraiment performant, et une toute nouvelle tablette, dont l’écran est plus petit (donc plus facile à transporter), dont le système d’exploitation est plus performant, qui peut être facilement relié au BlackBerry, dont le navigateur Web est ultraperformant mais qui n’offre peu ou pas d’applications.

Rappelez-vous qu’une tablette, pour le moment du moins, est une plateforme générique dont la principale force est qu’elle peut être personnalisée selon les besoins précis de son acheteur. Et pour l’instant, c’est l’iPad 2 qui répond le mieux à ces critères et qui offre le meilleur rapport qualité-prix. Le PlayBook n’offre pas encore assez d’applications pour permettre au consommateur de le personnaliser à son goût.

Conseils pour le conseiller

Une tablette pourrait vous permettre de :

  • lire et écrire des courriels;
  • faire de la recherche et partager des liens sur le Web;
  • organiser plus facilement votre emploi du temps;
  • créer et présenter des PowerPoint;
  • ouvrir, modifier, créer et envoyer des documents;
  • lire des PDF, des livres, des magazines;
  • jouer (ne le niez pas, vous allez le faire!).

Oui, le téléphone intelligent, la tablette et l’ordinateur portable se chevauchent quelque peu. Mais n’est-ce pas merveilleux de pouvoir créer un document sur votre ordinateur au bureau, le retravailler à la maison sur son ordinateur portable et le présenter à son client sur la tablette pendant un rendez-vous ou un dîner d’affaires?

Ce texte est adapté d’un article paru sur Advisor.ca. Traduction Anaïs Chabot.

Loading comments, please wait.