A A A
Argent

Quelles sont vos prévisions pour 2011 ?

5 janvier 2011 | William André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

2011_an_fete_4252007 était la dernière année de préparation d’une bulle spéculative sur le crédit. 2008 fut l’année de la plus grande correction boursière, jumelée à une forte récession en préparation, depuis les années 30. 2009 fut l’année de la reprise boursière dès mars et le début de la reprise économique dès l’été, écrit William André Nadeau, gestionnaire de portefeuille et fondateur du cabinet Orientation Finance.

La hausse des cours boursiers a été fulgurante mais insuffisante pour récupérer les pertes d’avant la crise, malgré des hausses de plus de 60 % des cours boursiers.

Seule la Bourse canadienne, parmi les pays du G8, fait bande à part, puisqu’elle a presque récupéré ses pertes. L’économie canadienne est considérée comme à moitié émergente, vu que plus de la moitié de ses activités économiques sont tributaires de l’exploitation des matières premières.

Comme nous sommes des gestionnaires de type directionnel, la prévision économique n’est pas un outil que nous utilisons pour orienter nos portefeuilles. C’est l’observation des tendances qui nous dicte ce que nous devons acheter ou vendre, et qui nous indique quand entrer, sortir ou effectuer la vente à découvert sur le marché boursier. Ma réponse à la question sera une question de tendance.

Tendances économiques

● La croissance économique mondiale tend vers 4 %, et vers 2 % à 3 % en Amérique du Nord. Si ce niveau se maintient, le marché boursier pourrait réaliser plus de 10 % de rendement en 2011. S’il y a faiblesse de cette tendance, il y aura correction des cours.
● Le marché obligataire a débuté sa correction depuis 3 mois. Si la tendance économique précédente se poursuit, les taux d’intérêt à long terme poursuivront leurs élan, ce qui fournira un faible rendement pour les portefeuilles obligataires.
● Si les tendances énumérées ci-dessus sont stables, on verra de bons gains sur les fonds directionnels de type acheteur/vendeur.
● S’il n’y a pas de stabilité de ces tendances, on verra probablement une surévalution des Bourses. Les cours boursiers pourraient grimper plus rapidement que ne le justifierait la valeur fondamentale.
● À la fin décembre, nos modèles directionnels tactiques nous indiquent, comme c’est le cas depuis septembre, d’être pleinement investis en actions.

Les perturbations
L’histoire économique nous enseigne qu’il y a des surprises en permanence venant perturber les scénarios des prévisions, qu’elles soient positives ou négatives.

Le plus difficile pour les stratèges et économistes est de mesurer l’impact des contagions systémiques de panique ou d’euphorie des investisseurs. Selon les études que nous avons menées, la gestion économique directionnelle et tactique a permis de bénéficier de ces tendances.

Les facteurs négatifs à surveiller en ce début 2011

● Décélération de la croissance économique américaine.
● Aggravation du déficit budgétaire américain.
● Augmentation trop rapide des taux des obligations gouvernementales.
● Perte de confiance importante à l’égard des obligations d’États de pays importants comme l’Espagne
● Spéculation excessive sur les matières premières et l’or.
● Les nouvelles influences que l’on ne connaît pas.
● Correction boursière de plus de 10 %.

En résumé, si les tendances actuelles se maintiennent, nous aurons un très bon début d’année 2011.


Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000