A A A
Justice

Radié pour contrefaçon de signatures

16 juillet 2013 | La rédation | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Pour avoir contrefait, ou permis à un tiers de contrefaire, la signature de quatre de ses clients sur des formulaires d’instruction de fonds communs de placement, des profils d’investisseur, des plans d’action et des formulaires de « Mise à jour des renseignements connaître son client », Nicolas Daoust (certificat no 184742, BDNI no 246021) a été radié pour trois mois par la Chambre de la sécurité financière (CSF).

Ce représentant de courtier en épargne collective, exerçant à Charlemagne, en banlieue de Montréal, a été reconnu coupable, même s’il avait affirmé que son but n’était pas d’obtenir des bénéfices personnels, mais de « simplifier son travail », en s’évitant ainsi de devoir faire certaines démarches auprès de ses clients. C’est pourquoi il a contrefait la signature de clients à quatre reprises, et ce, sur des documents importants.

Pour le comité de discipline de la CSF, les fautes qu’a commises Nicolas Daoust « vont au cœur de l’exercice de la profession ». « Le comité n’est pas confronté à une faute isolée, mais plutôt à une “façon de faire” qui s’est poursuivie dans le temps jusqu’au mois de son congédiement par son employeur », peut-on lire dans le communiqué de la CSF

En plus d’être radié trois mois, Nicolas Daoust doit également payer les débours. Fait à noter, la radiation débutera après le délai de 30 jours alloué pour en appeler de la décision de la CSF.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000