A A A
Justice

Radié temporairement pour contrefaçon de signatures

11 novembre 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Chambre de la Sécurité financière a annoncé le 11 novembre qu’elle radiait temporairement Jean-François Leclerc (n° de certificat 169976). Représentant de courtier en épargne collective sur la rive-sud de Montréal, il aurait contrefait les signatures de deux clients sur des formulaires d’instruction de placement.

Selon la CSF, les gestes posés par M. Leclerc n’auraient pas eu de conséquences négatives pour les clients et n’ont pas été posés dans un but frauduleux. Cependant, « ces fautes vont au cœur de l’exercice de la profession et sont de nature à porter atteinte à l’image de celle-ci », explique l’AMF dans un communiqué.

Jean-François Leclerc avait déjà contrefait quelques fois les signatures de clients et avait été rappelé à l’ordre par un représentant de l’institution où il travaillait. C’est pourquoi la CSF l’a radié pour une période de trois mois, en plus de lui demander « le paiement des déboursés ».

Loading comments, please wait.