A A A
Attention

Radié trois ans pour avoir inventé des assurés

27 novembre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Ian Philippon, accusé d’avoir créé des clients de toutes pièces pour récupérer des commissions, vient d’être radié trois ans par le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière (CSF).

Au moment des faits reprochés, il n’avait qu’une expérience d’environ quatre ans et exerçait à titre de conseiller en sécurité financière.

Il a été reconnu coupable de cinq chefs d’infraction, tous l’accusant d’avoir soumis à une compagnie d’assurance des propositions pour des assurés fictifs (cinq chefs).

Clients fictifs

Ian Philippon (certificat no 176300) avait fourni à l’assureur des propositions, accompagnées de formulaires de signature et des analyses de besoins financiers (ABF), pour chacun des cinq consommateurs mentionnés dans la plainte.

Or, l’enquête de la CSF a révélé que ceux-ci n’existaient tout simplement pas! Dans certains cas, les institutions bancaires ont constaté que les comptes étaient introuvables. Dans d’autres cas, les recherches effectuées auprès de prétendus employeurs ont permis de découvrir que les entreprises n’existaient pas ou qu’elles n’avaient pas d’employés du nom des consommateurs visés.

Pour sa défense, l’intimé a expliqué que si certains de ses « clients » étaient effectivement fictifs, d’autres en revanche existaient bel et bien puisqu’il les avait rencontrés au restaurant, mais avait ensuite perdu leur trace.

Par ailleurs, il a déclaré être inactif depuis février 2012, n’a aucun antécédent disciplinaire et a admis ses gestes.

Préjudice pécuniaire

De son côté, la partie plaignante a estimé qu’il avait « prémédité les gestes et contourné le système pour son seul profit sans jamais exprimer quelques regrets que ce soit », ce qui démontrait un « risque de récidive important ».

En outre, a-t-elle souligné, l’assureur a subi un préjudice pécuniaire, puisque les commissions totales non récupérées s’élèveraient approximativement à 25 000 $.

Dans sa décision, le comité de discipline souligne que Ian Philippon a « clairement démontré qu’il était dépourvu de probité et d’honnêteté, qualités essentielles à tout membre de la Chambre de la sécurité financière ».

En conséquence, il a ordonné sa radiation pour une période de trois ans exécutoire à partir de la demande de renouvellement de son certificat.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques