A A A
Justice

Radié un an pour avoir détourné l’argent de ses clients

6 octobre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière a radié, pour une période d’un an, Raafat Ibrahim  (certificat no 116802, BDNI n1621941).

Au moment des faits qui lui sont reprochés, qui se sont déroulés à Montréal en décembre 2010 et en mars 2012, celui-ci exerçait ses activités à titre de représentant en épargne collective, planificateur financier, conseiller en sécurité financière et conseiller en assurance et rentes collectives. ll avait débuté dans la profession en 1991.

UN SEUL CHEF D’INFRACTION

Il a été reconnu coupable sous l’unique chef d’infraction contenu dans la plainte disciplinaire, soit d’avoir négligé ou omis de corriger une situation faisant en sorte que des sommes d’argent totalisant plus de 60 000 dollars, appartenant à des consommateurs et déposées dans le compte bancaire de son entreprise, n’ont pas été remises à l’assureur ou au courtier à qui elles étaient destinées.

Pendant plusieurs années, Raafat Ibrahim a été le seul actionnaire et président de Services financiers MaxPlan, inscrit en tant qu’agent général pour Industrielle Alliance (IA).

À ce titre, MaxPlan a reçu de la part de courtiers des chèques émis au nom de consommateurs pour le rachat de polices d’assurance résiliées par ces derniers. Le produit de vente de ces polices devait être investi dans de nouvelles polices, à être souscrites auprès d’IA. Cependant, certains de ces chèques ne lui ont été transmis que plusieurs mois plus tard.

AUCUN REMORDS EXPRIMÉ

Dans sa décision, le comité de discipline souligne que la gravité objective des infractions reprochées ne fait aucun doute et qu’elle porte atteinte à la profession.

De plus, les agissements de Raafat Ibrahim ont concerné plus de huit consommateurs, il possédait une longue expérience professionnelle et n’a exprimé aucun remords.

En conséquence, le 16 septembre, à la suite de l’enregistrement d’un plaidoyer de culpabilité, le comité de discipline a ordonné sa radiation pour une période d’un an et l’a condamné au paiement des débours.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques