A A A
Justice

Radiée à vie pour appropriation de fonds et abus de confiance

12 avril 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Des problèmes majeurs de jeux de hasard ont ruiné la carrière de Marguerite St-Pierre (certificat 169076, BDNI 1748791). Ayant perdu beaucoup d’argent, cette représentante en épargne collective a retiré plus de 172 000 $ directement des comptes de deux clients de la Caisse Desjardins Ahuntsic-Viel où elle travaillait.

Son stratagème a duré de 2005 à 2011. Le pot aux roses a été découvert lorsqu’un client, détenteur d’un compte commercial, a communiqué avec la Caisse pour se plaindre de transactions douteuses signalées par son comptable.

La Fédération des Caisses Desjardins a institué une enquête. Marguerite St-Pierre fut épinglée puis congédiée, ce qui a entraîné une demande d’enquête à la Chambre par l’Autorité des marchés financiers. Une plainte fut aussi déposée au Service de police de la Ville de Montréal.

En ce qui concerne la Chambre, le comité de discipline a souligné que « la probité et l’honnêteté dans la profession sont des qualités essentielles » à tout membre de l’organisme. Il a également rappelé que l’appropriation de fonds constitue une des infractions les plus sérieuses que puisse commettre un représentant.

Par ses agissements, Marguerite St-Pierre a abusé de la confiance de ses clients ainsi que de ses collègues de travail. Malgré les regrets sincères de l’intimée, « ce comportement ne peut être toléré dans la profession », a indiqué le comité de discipline de la Chambre.

Par conséquent, il a radié Marguerite St-Pierre de façon permanente, en plus de lui ordonner le paiement des débours.

Loading comments, please wait.