A A A
Crédit

Radiographie du CELI

6 février 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

celi-1La banque RBC a réalisé un sondage récemment concernant le CELI : qui les utilise, pourquoi, etc. Voici quelques faits saillants intéressants.

– Les Canadiens connaissent le CELI : plus des trois quarts (77 %) d’entre eux en ont entendu parler. Cependant, moins de la moitié des participants de ce groupe en ont ouvert un.

– Une faible proportion (20 %) des personnes qui ont un CELI ont puisé dans cette épargne, « le plus souvent pour parer à un imprévu », note RBC.

– Les jeunes Canadiens, c’est-à-dire ceux qui sont âgés de 18 à 34 ans, utilisent leur CELI pour régler une dépense urgente ou encore comme instrument d’épargne.

RBC a également scruté les habitudes spécifiques des baby-boomers relativement à leur utilisation du CELI. L’étude montre par exemple que près des deux tiers de ceux qui ont entendu parler du CELI en ont ouvert un. La plupart du temps, ils s’en servent pour épargner à l’abri de l’impôt. Quant aux boomers qui y ont puisé dedans (à peine 10 % d’entre eux), c’est le plus souvent pour payer un achat important ou spécial.

Pour leur part, les propriétaires d’entreprise qui prévoient prendre leur retraite d’ici cinq ans connaissent l’existence du CELI. Parmi ce groupe, 58 % en ont ouvert un, et plus de la moitié d’entre eux utilisent leur CELI pour épargner en vue de la retraite.

De ces 58 %, 7 % ont déjà retiré de l’argent de leur CELI. Généralement, c’est pour régler un achat important ou spécial, acquitter des dépenses courantes ou rénover leur maison.

Consultez notre dossier CELI. Véritable référence dans l’industrie au Québec, il vous propose plus d’une quarantaine d’articles et de chroniques sur le sujet.

Loading comments, please wait.