A A A
Affaires

RBC vend ses activités de banque privée en Suisse

15 juillet 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Banque Royale du Canada a annoncé hier la conclusion d’une entente définitive pour la vente de ses activités de banque privée en Suisse à SYZ, un groupe dont le siège se trouve à Genève.

« La décision de vendre RBC Suisse cadre avec notre stratégie établie de croissance à long terme visant à créer une société mondiale de gestion de patrimoine », a justifié George Lewis, chef de groupe, RBC Gestion de patrimoine et RBC Assurances.

Celle-ci « met l’accent sur les services à la clientèle fortunée et très fortunée dans nos marchés prioritaires depuis nos centres opérationnels en Amérique du Nord, dans les îles Britanniques et en Asie », a-t-il précisé.

RBC SUISSE : UN ACTIF SOUS GESTION DE 13,5 G$

« SYZ jouit d’une excellente réputation en matière de service clientèle et est présente dans des secteurs géographiques complémentaires par rapport à ceux de RBC Suisse, ce qui la place en très bonne position pour tirer parti des solides antécédents de l’entreprise », a conclu George Lewis.

Établie à Genève, RBC Suisse offre des services de gestion privée et de gestion de patrimoine à des clients fortunés à l’échelle mondiale, plus particulièrement dans les marchés émergents, notamment en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient.

Au 31 octobre 2014, son actif sous gestion totalisait environ 10 milliards de francs suisses (environ 13,5 milliards de dollars canadiens).

SYZ DANS LE TOP 20 DES BANQUES PRIVÉES

De son côté, SYZ est une banque privée et une société de gestion de fonds institutionnels familiale suisse qui compte 19 bureaux dans le monde.

Grâce à cette transaction, le groupe bancaire genevois va doubler ses avoirs sous gestion dans l’activité de banque privée, avec une somme de près de 22 milliards de francs suisses (environ 29,8 G$), ce qui lui permettra de figurer dans le top 20 de ce secteur en Suisse, selon les journaux helvétiques.

L’opération, qui « devrait être menée à terme au troisième trimestre de 2015 », selon RBC, est assujettie aux autorisations réglementaires et aux conditions de clôture habituelles. Ses modalités financières n’ont pas été divulguées.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.