A A A
Économie

Rebond des fonds de ressources naturelles en juillet

3 août 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les fonds d’actions canadiennes axés sur les ressources naturelles ont secoué leur torpeur en juillet. Après quatre mois consécutifs dans le rouge, ils ont enregistré des gains en raison notamment de signes encourageants provenant d’Europe, rapporte Morningstar Canada.

Les commentaires du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, selon lequel la BCE fera «tout ce qu’il faudra» pour veiller à l’intégrité de l’euro a fait augmenter les cours de l’or et du pétrole de 3 % et 7 %, respectivement, en juillet.

« Ce revirement de situation a été des plus bénéfique pour les fonds d’actions de ressources naturelles, l’indice Morningstar Actions de ressources naturelles avançant de 2,4 % en juillet après un recul cumulé de 22,7 % au cours des quatre mois précédents », indique Morningstar Canada.

Entre-temps, la plupart des fonds diversifiés d’actions canadiennes ont affiché des gains positifs modestes en juillet. Ainsi, l’indice Actions de PME canadiennes a enregistré un gain de + 1,1 %, tandis que la catégorie Actions de PME en majorité canadiennes a progressé de + 1,3 %. Parmi le autres gagnants au Canada, on note les indices Actions canadiennes de revenu, Actions canadiennes et Actions nord-américaines, qui ont augmenté de 0,8 %, 0,5 % et 0,4 % respectivement.

Les résultats ont été moins heureux pour les produits à contenu étranger. En effet, tous les indices de fonds qui mesurent les catégories d’actions non canadiennes ont reculé le mois dernier. Par exemple, l’indice Actions américaines a cédé 0,5 %. La catégorie Actions européennes a perdu 0,3 %, bien que les Bourses d’Allemagne et de France aient enregistré + 5,5 % et + 3 %. « Pour les investisseurs canadiens, ces gains ont été neutralisés par une appréciation abrupte du dollar canadien par rapport  à l’euro pour le mois », explique la firme d’information financière.

La pire performance en juillet revient à la catégorie Actions japonaises, avec un recul de 4,3 %. Le Nikkei s’est replié de 3,5 % (en devise locale), les investisseurs manifestant leur inquiétude concernant la faiblesse de la production industrielle japonaise.

Loading comments, please wait.