A A A

Reconnaître les pièges de l’endettement

13 janvier 2014 | Stephanie Holmes-Winton | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Une après l’autre, les études le confirment : la plupart des gens sont endettés. Ce ne sont pas seulement les jeunes qui peinent à payer d’importantes dettes d’études ou des couples d’une quarantaine d’années déchirés entre leurs paiements hypothécaires et les besoins de leurs enfants. Non. De plus en plus de retraités sont endettés.

Selon une étude publiée en 2012, 59 % des retraités canadiens sont endettés. En 2013, la hausse de la dette moyenne des Canadiens âgés de plus de 65 ans a été plus significative par rapport à l’année précédente que tous les autres groupes d’âge, selon les données d’Equifax Canada.

Pour élaborer un plan afin de se libérer de ses dettes et éviter de figurer dans les statistiques, il faut d’abord reconnaître les pièges potentiels de l’endettement.

Voici quatre raisons qui expliquent pourquoi vos dettes vous nuisent, même à la retraite :

  1. Vos actifs pourraient être insuffisants. Les frais d’intérêt actuels, ainsi que leur hausse, pourraient gruger vos actifs beaucoup plus rapidement que vous le prévoyez;
  2. Votre endettement continu pourrait vous obliger à faire des retraits plus importants dans votre portefeuille afin de payer les intérêts. Ainsi, vos revenus augmenteront, ce qui signifie que vous paierez plus d’impôt et pourriez perdre une partie ou la totalité de vos prestations de la Sécurité de la vieillesse;
  3. Vous pourriez avoir à prendre des décisions difficiles, comme celle d’annuler vos polices d’assurance;
  4. Mais plus encore : à défaut de gérer adéquatement votre endettement, vous passerez beaucoup trop de temps à vous préoccuper de vos finances au lieu de profiter pleinement d’une retraite bien méritée.

Il n’y a cependant pas lieu de paniquer. Reconnaître le problème est la première étape.

Parlez avec un expert de vos dépenses et de vos emprunts, et bâtissez ensemble un plan pour l’avenir.

 



Stephanie Holmes-Winton est auteure et présidente-directrice générale de The Money Finder. Cette ancienne conseillère financière, maintenant éducatrice en matière financière, croit qu’il existe une brèche dans le processus de planification financière, notamment quant à la planification des flux de trésorerie et la gestion des dettes. Pour en savoir plus sur Stephanie et la planification des flux de trésorerie, visitez www.themoneyfinder.ca.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques