A A A
Assurance

Recul de la rentabilité chez Standard Life en 2011

13 mars 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Financière Standard Life a clos l’année 2011 avec un recul de 3 % de son bénéfice net. Celui-ci s’est établi à 244 millions de dollars, comparativement à 252 millions l’année précédente.

Il faut dire que 2011 a mis les compagnies d’assurances à rude épreuve, les taux d’intérêt persistant à demeurer très bas.

L’entreprise montréalaise a quand même inscrit des revenus plus élevés tirés des frais de gestion des produits de placement et des revenus d’investissement accrus, y compris des gains imputables à la vigueur du marché immobilier.

Les primes et les dépôts se sont améliorés de 8 % au 4trimestre, pour se situer à 1,4 milliard de dollars, en hausse de 100 millions sur le trimestre correspondant de 2010. Pour l’ensemble de l’exercice, les primes et les dépôts ont augmenté de 7 % à 5,3 milliards.

« Les rendements soutenus des régimes d’épargne et de retraite collectifs, ainsi que de l’assurance collective et des activités de gestion de l’invalidité ont favorisé la croissance », a indiqué la Standard Life.

Quant à l’actif administré, il a progressé de 5 % à 41 milliards de dollars.

Commentant ces résultats, Charles Guay a indiqué que les principaux segments de l’entreprise ont crû en 2011, malgré un 4trimestre particulièrement difficile.

« L’arrivée des régimes de pension agréés collectifs et l’accélération de la conversion des régimes à prestation déterminée en régimes à cotisation déterminée vont créer de nouvelles possibilités pour les fournisseurs de régimes de retraite », a affirmé le nouveau président de la Financière Standard Life.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000