A A A
Assurance

Recul de la rentabilité chez Standard Life en 2011

13 mars 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Financière Standard Life a clos l’année 2011 avec un recul de 3 % de son bénéfice net. Celui-ci s’est établi à 244 millions de dollars, comparativement à 252 millions l’année précédente.

Il faut dire que 2011 a mis les compagnies d’assurances à rude épreuve, les taux d’intérêt persistant à demeurer très bas.

L’entreprise montréalaise a quand même inscrit des revenus plus élevés tirés des frais de gestion des produits de placement et des revenus d’investissement accrus, y compris des gains imputables à la vigueur du marché immobilier.

Les primes et les dépôts se sont améliorés de 8 % au 4trimestre, pour se situer à 1,4 milliard de dollars, en hausse de 100 millions sur le trimestre correspondant de 2010. Pour l’ensemble de l’exercice, les primes et les dépôts ont augmenté de 7 % à 5,3 milliards.

« Les rendements soutenus des régimes d’épargne et de retraite collectifs, ainsi que de l’assurance collective et des activités de gestion de l’invalidité ont favorisé la croissance », a indiqué la Standard Life.

Quant à l’actif administré, il a progressé de 5 % à 41 milliards de dollars.

Commentant ces résultats, Charles Guay a indiqué que les principaux segments de l’entreprise ont crû en 2011, malgré un 4trimestre particulièrement difficile.

« L’arrivée des régimes de pension agréés collectifs et l’accélération de la conversion des régimes à prestation déterminée en régimes à cotisation déterminée vont créer de nouvelles possibilités pour les fournisseurs de régimes de retraite », a affirmé le nouveau président de la Financière Standard Life.

Loading comments, please wait.