A A A

Recul du surplus commercial en mars

10 mai 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(10-05-2007)Des importations records de 36 milliards de dollars ont fait diminuer le surplus commercial du Canada en mars, rapporte Statistique Canada. Celui-ci s’est établi à 4,6 milliards de dollars, en baisse de 11,5 % sur le mois précédent.

Les produits énergétiques sont la principale source de la croissance des importations. Elles ont atteint 2,9 milliards de dollars, soit 22 % de plus qu’en février. Les « coupables »? Les raffineries de l’Est du Canada, qui ont importé pour 1,7 milliard de dollars de pétrole brut, propulsant ainsi les valeurs de 22,9 %.

Les importations de produits de l’automobile ont également connu un sursaut en mars. Les entreprises canadiennes en ont acheté pour 7,2 milliards de dollars, 4,5 % de plus que le mois précédent. Une partie de cette hausse s’explique par l’arrivée sur le marché des nouveaux modèles de camions et de voitures.

L’agence fédérale note des hausses d’importations du côté de la machinerie(+ 1,5 %), des produits chimiques(+ 8,1 %)et des autres biens de consommation(+ 0,9 %).

La valeur des marchandises en provenance des États-Unis, notre principal partenaire commercial, s’est chiffrée à 23 milliards de dollars. Loin au 2e rang vient l’Union européenne qui nous a fourni pour 3,5 milliards de dollars de biens.

Pour leur part, les exportations canadiennes ont elles aussi augmenté, mais à un rythme moins soutenu que les importations. Les entrepreneurs canadiens ont ainsi expédier à l’étranger des marchandises d’une valeur de 40,6 milliards de dollars, en hausse de 1,4 % par rapport à février.

Ce sont les exportations de produits de l’automobile, évaluées à 7,4 milliards de dollars, qui ont mené la croissance des exportations en mars. Elles ont affiché une augmentation importante de 7,9 %, « soit la première notée depuis décembre 2006 » note Statistique Canada.

Les biens industriels ont enregistré une hausse de 3,1 % pour atteindre 8,8 milliards de dollars, principalement en raison des exportations croissantes de métaux et d’alliages. Les prix du nickel continuent leur ascension fulgurante en raison de la forte demande de la part des producteurs d’acier inoxydable, faisant passer les exportations à un nouveau sommet en mars.

Après avoir affiché de très faibles résultats en février, les exportations de produits forestiers ont grimpé de 7 % pour s’établir à 2,7 milliards de dollars. Les exportations de bois d’oeuvre, de pâte de bois et de papier journal ont toutes contribué à la hausse. Les produits de l’agriculture et de la pêche ont monté de 2,0 % pour atteindre 2,9 milliards de dollars.

Dans un aperçu sur nos liens commerciaux avec la Chine au cours du 1er trimestre de 2007, Statistique Canada indique que les importations en provenance de l’empire du Milieu ont totalisé 9,1 milliards de dollars. C’est un bond de 18,1 % par rapport au 1er trimestre de 2006. Les exportations ont également augmenté de 31 % au cours de cette période pour s’établir à 2,1 milliards de dollars pour la même période.

Les ordinateurs, les téléphones cellulaires, les téléviseurs et les vêtements constituent toujours les trois principaux produits importés de la Chine. Les trois principales exportations vers la Chine ont été la pâte de bois, le nickel et les alliages ainsi que les produits chimiques organiques.

Loading comments, please wait.