A A A
Crédit

Réduire sa consommation pour réduire sa dette

5 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’endettement continue de préoccuper grandement les consommateurs canadiens, s’il faut en croire une étude menée par l’agence internationale Mintel. Leur degré d’endettement est tel qu’ils font actuellement preuve d’une attitude « prudente » en matière de consommation, rapporte la Presse Canadienne.

Dans un contexte où les dépenses des consommateurs canadiens ont augmenté de 4,7 % à 1084 G$ en 2014, plusieurs personnes ont opté pour un régime d’austérité. Ou plus précisément pour une gestion orientée vers le règlement de dettes et une révision à la baisse des dépenses non essentielles.

Interrogés au sujet de leurs habitudes en matière de dépenses, l’étude rapporte que 34 % des participants ont cité le remboursement du crédit ou de prêts.

Autre résultat : les dépenses en logement comptent pour environ 25 % des dépenses totales. Suivent : le transport et les coûts liés aux finances personnelles, ce qui comprend l’épargne, les assurances et les placements.

Toujours selon le rapport, les dépenses non essentielles incluent la prise de longues vacances, des repas au restaurant et de petits cadeaux pour la famille.

La rédaction vous recommande : 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.