A A A

REEI : jusqu’au 31 décembre pour cotiser

3 décembre 2009 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vos clients admissibles au régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) n’ont plus que quelques semaines pour faire leur cotisation en 2009. Les investisseurs admissibles qui feront leurs contributions avant le 31 décembre auront droit à l’aide annuelle du gouvernement offerte pour un REEI, et ce, en plus des avantages fiscaux liés au régime.

Annoncé lors du budget fédéral de 2007, le régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI)   souhaite changer la façon d’épargner des personnes handicapées et de leur famille. Il doit permettre d’assurer la sécurité financière à long terme des Québécois et des autres Canadiens invalides.

Qui peut se prévaloir du régime ?
Tous les Canadiens admissibles au crédit d’impôt pour personnes handicapées, leurs parents et d’autres cotisants admissibles peuvent cotiser à un REEI. Contrairement au REER, les cotisations doivent toutefois être faites au plus tard à la fin de l’année.

Quelles sont les caractéristiques du REEI ?

  • Aucune limite dans la cotisation annuelle
  • Maximum à vie des cotisations : 200 000 $
  • Cotisations non déductibles
  • Revenu et croissance du régime : imposables au moment des retraits seulement
  • Donne droit à la Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité (SCEI)
  • Donne droit au Bon canadien pour l’épargne-invalidité (BCEI)

« Non seulement le REEI est une solution de placement avantageuse sur le plan fiscal pour les Canadiens ayant une invalidité et les membres de leur famille, mais il peut aussi procurer une tranquillité d’esprit inestimable », déclare Jamie Golombek, directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale à la Banque CIBC.

Qu’en est-il des subventions et des bons ?
L’un des grands avantages du REEI est lié au dépôt direct dans le régime par le gouvernement d’une SCEI et, possiblement, d’un BCEI pour les bénéficiaires âgés de 49 ans et moins. Le gouvernement peut donc verser jusqu’à 3 500 $ par année sous forme de SCEI et jusqu’à 1 000 $ annuellement sous forme de BCEI. Ces versements seront fonction du revenu net de la famille du bénéficiaire.

« Le REEI offre aussi un autre avantage : il peut protéger le bénéficiaire contre la perte de précieuses prestations d’invalidité dans la plupart des provinces », ajoute M. Golombek. Les personnes admissibles ont donc tout intérêt à ouvrir un REEI pour profiter de cet outil d’épargne.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000