A A A

REER : les personnes plus âgées cotisent davantage

8 février 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(08-02-2006)En 2004, quelque 5,6 millions de Canadiens âgés de 25 à 64 ans ont cotisé à un REER. Cela représente 38 % des contribuables admissibles, nous apprend Statistique Canada. Leurs dépôts enregistrés ont totalisé 25,2 milliards de dollars, soit en moyenne 4 500 $ par personne. Cette proportion des contribuables admissibles constitue une légère augmentation par rapport aux 36 % enregistrés en 1992.

De 1992 à 2004, la plus forte hausse du nombre de participants à un REER est survenue parmi les gens plus âgés. En effet, les cotisations des contribuables âgés de 45 à 64 ans ont grimpé d’environ 50 %. Au cours de cette même période, le nombre de jeunes cotisants (de 25 à 34 ans) ne s’est accru que de 3 %.

La cotisation moyenne était également supérieure chez les personnes plus âgées. Ainsi, les contribuables âgés de 55 à 64 ans ont investi, en moyenne, environ 5 200 $ en 2004. Cela se compare aux 3 460 $ versés par les Canadiens âgés de 25 à 34 ans.

Si l’on regarde les grands ensembles, on constate que les droits de cotisations totaux des contribuables âgés de 25 à 64 ans ont atteint 367,3 milliards de dollars en 2004, soit un niveau de 4,5 fois supérieur à celui de 1992. Ces données tiennent compte de l’inflation. La part des droits utilisés a continué de diminuer, étant passée de 20 % en 1992 à 7 % en 2004.

Sans surprise, la majeure partie des droits non utilisés appartient aux contribuables à faible revenu, dont la situation financière les empêche de cotiser.

Si les Canadiens sont nombreux à placer de l’argent dans leur REER, ils sont également nombreux à puiser dedans.

En effet, plus de 1,4 million de Canadiens, ou 9 % de tous les contribuables, ont retiré environ 7 milliards de dollars de leurs REER en 2004, soit en moyenne 4 905 $ par personne. «Cependant, s’encourage Statistique Canada, cette moyenne représente un repli important par rapport à 6 918 $ en 1994.»

Près de 1,4 million de détenteurs de REER âgés de 25 à 64 ans ont encaissé une partie ou la totalité de leurs REER en vertu du Régime d’accession à la propriété (RAP).

Quant au Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP), il ne semble pas trouver preneur. Les données les plus récentes indiquent que moins de 0,5 % des contribuables âgés de 25 à 64 ans en ont profité en 2004. En tout, ces 49 000 personnes ont retiré plus de 363 millions de dollars de leurs REER afin de financer leurs études ou leur formation à temps plein.

Statistique Canada ne le dit pas, mais le REEP offre des possibilités intéressantes de planification financière qui débordent le cadre des études.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000