A A A
Épargne

REER : planifier les retraits

20 février 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Une fois à la retraite, une des préoccupations des clients est de savoir de quel compte et à quel rythme retirer leur argent. Leur attention a été portée pendant plusieurs décennies sur l’accumulation de capital, et il faut maintenant voir comment y accéder sans en laisser trop à l’impôt.

Dans un article du Globe and Mail, la journaliste Dianne Maley explique que même si les principes de base sont toujours valides, de plus en plus de situations justifient une planification différente des retraits.

La façon la plus efficace de retirer l’argent dépend du niveau d’imposition, à la fois maintenant et dans le futur. Dans un grand nombre de cas, les règles habituelles s’appliquent, rappelle Ross McShane, directeur de planification financière chez McLarty Co, à Ottawa. On retire d’abord du portefeuille non enregistré, ensuite du CELI, et finalement du REER ou du FERR.

Mais de plus en plus de personnes font des choix qui ont pour effet de baisser temporairement leur niveau d’imposition. Cela peut être d’accepter un plan de départ à la retraite anticipée, ou encore de s’orienter vers une seconde carrière. Ces situations peuvent être l’occasion de récupérer des revenus à différentes périodes de la vie afin de minimiser l’impôt à payer plus tard.

Stratégies selon le revenu
Selon le niveau de revenus de clients, certaines stratégies peuvent être privilégiées. Prenons le cas d’une personne ayant un REER et des revenus de retraite provenant des programmes publics. Il peut être intéressant de garder le revenu sous le niveau (soit environ 67 000 $) à partir duquel les avantages de la Pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV) commencent à être retranchés.

« Dans le cas d’un couple ou d’une personne dans les premières étapes de la retraite, ils peuvent souhaiter puiser dans leur REER et payer un peu plus d’impôt aujourd’hui. Ils savent ainsi que leur niveau de revenu plus tard restera en dessous de la limite leur permettant de recevoir la PSV », dit Ross McShane.

Même avant la retraite, des situations de vie peuvent être adéquates pour commencer à sortir de l’argent des comptes enregistrés. Cela peut-être à la suite d’un licenciement ou au moment d’une retraite anticipée. L’impôt qui est payé maintenant est moins élevé qu’à la retraite, car l’argent est sorti pendant une année à faible revenu. « L’essentiel est de bien comprendre comment votre fourchette d’imposition va évoluer dans le temps », dit M. McShane.

Style de vie
Une autre raison pour laquelle plusieurs retraités souhaitent faire des retraits plus tôt s’explique par leur style de vie. C’est souvent au début de la retraite que l’on fait des voyages et que l’on se lance dans des aventures. Ces personnes estiment qu’en vieillissant elles dépenseront moins, et leurs besoins en revenus tirés de leur REER ou FERR seront moins importants.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000