A A A
Épargne

Régimes PD : pour un nouveau modèle dans le secteur privé?

22 juin 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’Association canadienne des administrateurs de régimes de retraite (ACARR) a publié un document visant à élaborer un nouveau mode de capitalisation pour préserver les régimes à prestations déterminées (PD).

L’ACARR note que les régimes PD sont une « composante vitale » du système de retraite canadien. Or, la tendance est de délaisser ces régimes, surtout ceux à employeur unique du secteur privé.

Les règles de capitalisation établies il y a quelques décennies dans un contexte économique sensiblement différent ont donné lieu à des niveaux de cotisations extrêmes, qui ont accentué la pression sur ces régime, souligne-t-on.

« Les mesures temporaires d’allègement que les gouvernements ont mises en place pour atténuer cette pression n’ont cependant pas réglé les problèmes sous-jacents. Il est donc évident que des changements fondamentaux sont nécessaires. »

Le document Capitalisation des régimes PD : la viabilité exige un nouveau modèle affirme que les exigences en matière de capitalisation des régimes PD privés à employeur unique devraient être révisées, que la capitalisation du déficit de solvabilité ne fonctionne plus et qu’un nouveau modèle de capitalisation est nécessaire.

« Nous croyons que ce document ouvrira le dialogue sur les importants changements à apporter pour assurer le maintien des régimes de retraite PD à employeur unique dans le secteur privé », déclare Andrew Harrison, président du conseil d’administration de l’ACARR.

Le document peut être téléchargé à partir du site web de l’ACARR.

À lire : Les consultations sur les régimes PC favorablement accueillies

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques