A A A
Certificat

Rendement des fonds : août, le mois des métaux précieux

3 septembre 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

or_lingot_monnaie_425En août, les inquiétudes entourant la faiblesse de l’économie mondiale et les aléas de la Bourse ont poussé les investisseurs à trouver refuge dans l’or et l’argent. Résultat : l’indice Morningstar qui piste les fonds communs spécialisés dans les métaux précieux a bondi de 14,4 % au cours de la période. Ce fut la meilleure performance de toutes les catégories de fonds au pays.

Avec + 3,8 %, les fonds d’actions de l’immobilier ont pris le second rang du classement. Morningstar Canada n’a pas émis de note particulière concernant cette  performance, réservant ses commentaires pour les catégories de fonds qui ont terminé aux troisième et quatrième rangs, ex aequo à + 3,1 %, à savoir les indices Revenu fixe canadien indexé à l’inflation et Revenu fixe canadien à long terme.

Dans les deux cas, souligne Morningstar, il s’agit de leur meilleur rendement mensuel en plus d’un an. « Malgré les faibles rendements, les investisseurs ont continué le mois dernier à se précipiter sur la sécurité relative des obligations gouvernementales, ce qui a fait baisser encore davantage les rendements et fait monter le prix des obligations. »

En général, les fonds d’actions canadiennes ont connu un difficile mois d’août. L’indice qui a offert la pire performance a été celui des actions des services financiers, avec une perte de 4,7 %. Les banques canadiennes ont publié des résultats trimestriels mitigés. Entre autres, leurs revenus de transactions ont été plutôt faibles. Les résultats financiers des assureurs canadiens ont plombé le secteur. Les actions de la Financière Manuvie ont plongé de 27 % au cours, à la suite d’une perte de 2,4 milliards de dollars enregistrée au 2e trimestre et de l’abaissement de sa cote de crédit.

Les fonds d’actions américaines ont déçu, avec – 2,4 %. Au cours du mois d’août, l’indice phare S&P 500 a reculé de 4,5 %, mais le fléchissement du dollar canadien par rapport à son homologue américain a réussi à limiter les dégâts.

Les fonds d’actions asiatiques se sont généralement bien comportés, avec des gains de 2,6 % pour l’indice Actions d’Asie-Pacifique et de 2,4 % pour l’indice Actions d’Asie-Pacifique excluant le japon. La bonne tenue de ces indices est due en grande partie aux effets de devises qui ont compensé les pertes boursières, explique Morningstar Canada. Ce ne fut pas le cas au Japon, où le Nikkei 225 a cédé 7,5 %. Les investisseurs ont craint que la solidité du yen ne nuise aux exportations, malgré les efforts déployés par la Banque du Japon pour contenir d’autres appréciations de la monnaie nippone. L’indice Morningstar des actions japonaises a perdu 2,8 % pour le mois.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000