A A A

Repli de l’excédent commercial canadien en avril

11 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Pour la première fois en quatre mois, l’excédent commercial canadien a diminué. Il s’est établi en avril à 5,1 milliards de dollars, comparativement à 5,7 milliards le mois précédent, rapporte Statistique Canada.

Les exportations canadiennes ont crû de 0,8 % à 39,9 milliards de dollars. Il s’agissait d’une quatrième hausse mensuelle consécutive, ce qui est notable. Le hic, c’est que les importations de biens ont augmenté plus rapidement. Elles se sont chiffrées à 34,8 milliards de dollars, un bond de 2,6 % par rapport à mars 2008, précise l’agence fédérale.

Examinons d’abord les exportations. Les livraisons canadiennes de marchandises en direction des États-Unis, notre principal partenaire commercial, ont atteint 30,6 milliards de dollars en avril dernier. C’est une quatrième hausse d’affilée et le plus haut niveau enregistré depuis avril 2007. Les producteurs canadiens de pétrole brut et de gaz naturel ont mené la marche des exportations, affichant une hausse combinée de 2,5 %. Ces avancées ont compensé les reculs qu’ont connus les entreprises du secteur de l’automobile. En effet, les perturbations du marché du travail aux États-Unis ont touché les exportations de produits de l’automobile pour un deuxième mois d’affilée. Elles ont diminué de 0,6 % en avril. Ce secteur est à la baisse depuis décembre 2006. Par contre, les exportations de voitures particulières ont augmenté au cours de trois mois consécutifs.

Quant aux exportations à destination des pays autres que les États-Unis, elles ont baissé pour la première fois en quatre mois.

En ce qui concerne les importations, Statistique Canada souligne que celles visant les produits énergétiques ont augmenté de 19 %. Les importations de pétrole brut, notamment, ont enregistré la plus forte hausse mensuelle observée depuis mars 2007. Cette croissance est principalement attribuable à la hausse des volumes. Les importations de dérivés du pétrole et du charbon ont également augmenté, en raison de la hausse des importations d’essence. «Cette dernière résulte du ralentissement des raffineries canadiennes pour des raisons d’entretien», précise Statistique Canada.

Les importations de produits de l’automobile ont progressé de 4,7 % pour se chiffrer à 5,9 milliards de dollars, ce qui a partiellement contrebalancé la baisse observée en mars. Ce secteur enregistre une tendance à la baisse depuis le sommet atteint en mars 2007. Les importations de voitures particulières, de pièces de véhicules automobiles ainsi que de camions ont toutes augmenté. Toutefois, le conflit de travail aux États-Unis a restreint le niveau des importations.

Tout considéré, le Canada affiche un excédent commercial de 8,2 milliards vis-à-vis des États-Unis. Par contre, il enregistre un déficit commercial de 3,1 milliards avec tous les autres pays du monde.

Loading comments, please wait.