A A A

Respecter le Protocole de Kyoto plongerait le Canada dans une récession

20 avril 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(20-04-2007)John Baird, le ministre canadien de l’Environnement, estime que le PIB du Canada chuterait de plus de 4,2 % si le pays mettait en place les mesures nécessaires pour atteindre les cibles fixées dans le Protocole de Kyoto.

« Cela serait comparable à la pire récession que le Canada ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale, soit celle de 1981-1982. Bien des gens en gardent encore un douloureux souvenir », a déclaré le ministre.

Le ministre Baird fonde ses craintes sur une étude préparée par le gouvernement du Canada et qui a été validée par plusieurs économistes bien vue, dont Jean-Thomas Bernard, de l’Université Laval, de même que par Don Drummond, premier vice-président et économiste en chef du Groupe Financier Banque TD.

Cette étude prévoit notamment que :
*  275 000 Canadiens perdraient leur emploi d’ici 2009.
* Le prix de l’électricité bondirait de 50 % après 2010.
* Le coût du plein d’essence pour une voiture bondirait de 60 %.
 * Le coût du chauffage au gaz naturel d’une maison doublerait.

Le ministre a lancé ce message afin de contrer le projet de loi C-288, que les partis d’opposition ont adopté à la Chambre des communes et qui aurait « des impacts dévastateurs sur les familles, sur les emplois et sur l’économie du pays » s’il était  mis en application.

 Pour consulter l’étude sur laquelle s’appuie le ministre Baird, cliquez ici :

Loading comments, please wait.