A A A
Baisse économique

Résultats : les bas taux d’intérêt nuisent à Desjardins

13 mai 2013 | Fabrice Tremblay

  • envoyer
  • imprimer


Au premier trimestre de 2013, le Mouvement Desjardins affiche des excédents avant ristournes aux membres en baisse de 5 %. Les excédents sont passés de 398 millions $ lors du même trimestre l’an dernier, à 378 millions $ cette année.

Lors de la publication des résultats vendredi, la présidente et chef de la direction a expliqué les raisons de cette baisse. « La conjoncture de bas taux d’intérêt affecte notre marge bénéficiaire ainsi que notre rentabilité, ce qui nous incite à continuer de gérer de façon saine et prudente les affaires du Mouvement, notamment par le maintien d’une solide capitalisation, qui demeure l’une des meilleures de l’industrie financière canadienne », a affirmé Monique F. Leroux.

Il est à noter qu’à des fins de comparaisons, les données de 2012 ont été retraitées conformément à la mise en application de nouvelles méthodes comptables entrées en vigueur le 1er janvier 2013. Les excédents du premier trimestre de 2012, tels que publiés l’an dernier, se chiffraient à 421 millions de dollars.

Malgré la baisse de la rentabilité, le chiffre d’affaires de Desjardins a lui continué de progresser. Les revenus d’exploitation au premier trimestre sont de 2 859 millions $, en hausse de 86 millions $, ou de 3,1 %, par rapport au même trimestre l’an dernier. « Notre réseau de caisses ainsi que nos compagnies d’assurance ont enregistré une solide croissance de leurs volumes d’affaires, ce qui témoigne de la valeur ajoutée de nos offres de services à nos membres et clients », souligne à ce sujet Mme Leroux.

Conjoncture des taux
L’ensemble du portefeuille de prêts a connu une croissance de 8 milliards $, soit de 6,3 %, depuis un an. Cependant, le revenu net d’intérêts a souffert de la conjoncture des faibles taux d’intérêt. Ce revenu a baissé de 30 millions $ au premier trimestre de 2013, pour se situer à 934 millions $.

La direction du Mouvement Desjardins accorde beaucoup d’importance à l’atteinte de ses objectifs en matière de fonds propres. Le ratio des fonds propres de catégorie 1a s’est situé à 16,0 %, selon les nouvelles règles de Bâle III, ce qui démontre la solidité financière du Mouvement croit la direction. Le ratio de fonds propres de catégorie 1a se situe au-dessus de l’objectif de 15 % que s’est fixé Desjardins.

Gestion de patrimoine et assurance de personnes
La rentabilité du secteur Gestion de patrimoine et Assurance de personnes a retrouvé une meilleure santé, grâce notamment aux revenus de placement qui sont sortis du territoire négatifs. Pour le premier trimestre de 2013, les excédents du secteur sont de 126 millions $, soit une augmentation de 69 millions $, par rapport au même trimestre l’an dernier.

Les revenus de placement ont augmenté de 119 millions $ pour atteindre 39 millions $, comparativement à une perte de 80 millions $ l’an dernier. Cet écart résulte en grande partie de la hausse des revenus de placements associés aux activités d’assurance de personnes, attribuable à la variation à la hausse de la juste valeur des actifs servant de soutien aux passifs.

Loading comments, please wait.