A A A

Retraite : beaucoup de travail en vue pour les conseillers

29 septembre 2009 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les professionnels en planification de la retraite ne risquent pas de manquer de boulot au cours des prochaines années, si l’on en croit les résultats d’un sondage du groupe Question Retraite.

En effet, dans la tranche des travailleurs de 25 à 44 ans que l’organisme a sondés, moins de 10 % considèrent avoir toute la compétence nécessaire pour planifier eux-mêmes leur retraite. Parmi les autres 90 %, moins de la moitié a déjà demandé l’aide d’un spécialiste en finances personnelles à ce sujet.

Mais cela pourrait changer, car certaines perceptions vis-à-vis de la retraite semblent évoluer. Ainsi, 41 % des travailleurs de 25 à 44 ans pensent que leurs épargnes personnelles constitueront leur principale source de revenu à la retraite. Plus de 70 % possèdent déjà un REER et 91 % disent qu’ils en auront un avant leur retraite. Dix-sept pour cent ont un CELI et 64 % pensent en avoir un avant leur retraite.

Le hic, c’est qu’ils ne semblent pas trop quoi en faire. À preuve, 72 % des travailleurs québécois ne se sont fixé aucun objectif en ce qui a trait à la planification de leur retraite. Seulement 21 % des personnes interrogées disent avoir pris les dispositions nécessaires, c’est-à-dire qu’elles possèdent un objectif de revenu pour la retraite de même qu’un plan pour l’atteindre. À peine 7 % des participants déclarent avoir un objectif de revenu, mais ne pas avoir de plan de retraite.

Des mythes tenaces
L’étude de Question Retraite Malgré montre que certains mythes demeurent tenaces. Par exemple, 60 % des Québécois de 25 à 44 ans estiment qu’ils pourront maintenir leur niveau de vie à la retraite. Chez les plus jeunes (25-34 ans), ils sont même 22 % à croire qu’ils pourront l’améliorer !

Par ailleurs, les Québécois sont toujours intéressés à quitter tôt le marché du travail. En moyenne, ils prévoient prendre leur retraite à 61 ans. Leur principale source de revenus sera les prestations du régime de retraite de l’employeur ou de celui du conjoint pour ceux qui ont un régime de retraite (59 %). Pour ceux qui n’en ont pas, ceux-ci comptent principalement sur les prestations gouvernementales (47 %) ou sur leurs épargnes et actifs personnels ou ceux du conjoint (45 %).

La crise financière qui sévissait au moment du sondage semble avoir influencé les travailleurs près de l’âge de la retraite. En général, seulement 12 % des travailleurs prévoyaient retarder la prise de retraite. Cette proportion grimpe à 15 % pour les 45 à 54 ans et à 21 % pour les 55 ans et plus. Cette tendance apparaît comme normale, puisque les plus jeunes disent qu’ils vont avoir le temps de récupérer les pertes.

De manière générale, les travailleurs québécois de 25 ans ou plus connaissent plus ou moins bien la différence entre régime de retraite à prestations déterminées et un régime à cotisation déterminée. Même parmi ceux qui ont diplôme universitaire supérieur au baccalauréat, seulement 31 % disent comprendre la différence entre ces deux types de régimes. Après leur avoir expliqué la différence, et selon ce qu’ils en comprennent, 61 % des travailleurs préféreraient participer à un régime de retraite à prestations déterminées et 31 % un régime à cotisation déterminée.

Fait à noter, la proportion de travailleurs qui détiennent certains produits d’épargne et actifs augmente considérablement quand on leur demande de se projeter au moment de la retraite.

Produits d’épargne et actifs détenus % de ceux qui en ont % de ceux qui en auront au moment de la retraite
REER

72%

86%

Résidence principale presque ou entièrement libre d’hypothèque

45%

86%

Épargne personnelle hors REER et hors CELI

42%

63%

CELI

19%

59%

Résidence secondaire presque ou entièrement libre d’hypothèque

10%

31%

Immeubles, commerces, autres actifs

14%

26%

« Les données du sondage nous rappellent qu’il faut non seulement accroître les efforts de sensibilisation et d’information sur la planification de la retraite, mais que ceux-ci doivent être appuyés par la famille et les proches qui portent également cette responsabilité envers les personnes qui leur sont chères » a indiqué Jocelyne Houle-LeSarge, présidente de Question Retraite.

Le sondage de Question Retraite a été effectué du 1er au 28 mai 2009 auprès de 1 502 répondants âgés de 25 ans et plus, en provenance de toutes les régions du Québec.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000