A A A

Retraite : beaucoup d’épargnants réviseraient leur plan

2 novembre 2009 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les conseillers devraient être pas mal occupés ces temps-ci. Selon un sondage SOM réalisé à la fin du printemps pour Question Retraite, 40 % des Québécois qui ont un plan de retraite le réviseront.

Il y a encore une part importante de la population qui n’a pas de tel plan, soit près de huit sur dix (79 %). Mais en raison de la crise financière, une personne sur quatre se dit obligée de revoir ses objectifs de retraite ou de s’en fixer.

Le sondage, réalisé auprès de 1502 répondants âgés de 25 ans et plus, révèle que les effets de la crise financière sur la planification de retraite touchent plus particulièrement certains groupes :

  • emploi non syndiqué : 44 %
  • adhésion facultative au régime de retraite : 52 %
  • régime de retraite de l’employeur (REER collectif) : 52 %
  • revenu à la retraite (essentiellement des prestations gouvernementales) : 62 %

Crise financière oblige, plus d’une personne sur dix (12 %) pense devoir retarder sa retraite. Cette proportion est plus grande chez les 55-64 ans (22 %) et chez ceux qui croient que leur niveau de vie à la retraite se détériorera (22 %).

« Il est encourageant de constater que plusieurs Québécois(es) réagissent et s’ajustent face à la crise. Cependant, ces données nous rappellent que la grande majorité des Québécois(es) n’ont pas de plan de retraite, une situation qui peut compromettre sérieusement leur qualité de vie à long terme. Il faudra donc accroître les efforts de sensibilisation sur la planification financière de la retraite dans les mois à venir, et ceux-ci devront être appuyés par la famille et les proches qui portent également cette responsabilité envers les personnes qui leur sont chères », affirme Jocelyne Houle-LeSarge, présidente de Question Retraite.

Rappelons que le mois de la planification financière de la retraite s’est terminé le 31 octobre. Question Retraite désirait sensibiliser les Québécois et les Québécoises, principalement les 25-45 ans, à l’importance de commencer à planifier leur retraite le plus tôt possible en se dotant d’un plan adéquat.
Sur le même sujet :

Loading comments, please wait.