A A A
Épargne

Retraite : la génération Y et l’épargne font deux

26 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les jeunes Québécois ont de grands rêves pour leur retraite, notamment voyager, acheter une maison de vacances ou créer une entreprise, mais la plupart ne mettent pas assez d’argent de côté pour les transformer en réalité, selon un sondage publié hier par la TD.

Réalisée en ligne par Environics Research du 30 octobre au 5 novembre auprès d’un échantillon de 411 personnes âgées de 18 ans et plus résidant dans la Belle-Province, cette enquête d’opinion révèle que 83 % des représentants de la génération Y (nés entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990) n’épargnent pas pour leur retraite parce que leur revenu est insuffisant.

TRAVAILLER JUSQU’À 70 ANS?

Ainsi, alors que 59 % de ceux qui ont été sondés aimeraient quitter le marché du travail à 60 ans, seul le quart d’entre eux (28 %) pensent réussir à le faire réellement. La grande majorité (72 %) s’attendent au contraire à devoir travailler bien au-delà de leur 60e, voire même de leur 70e anniversaire.

Le sondage montre aussi que près de 55 % des jeunes de cette génération comptent faire leur premier grand voyage lorsqu’ils seront retraités, et qu’ils sont plus susceptibles que n’importe quel autre groupe d’âge de vouloir acquérir leur première propriété de vacances à ce stade-là de leur vie (26 % par rapport à 13 %).

42 % DE COTISANTS À UN REER

Par ailleurs, l’enquête relève que les répondants de moins de 34 ans sont ceux qui sont les moins susceptibles de penser à mettre de l’argent de côté en vue d’assurer leurs vieux jours.

Dans ce groupe d’âge, seuls 42 % des sondés affirment d’ailleurs cotiser pour faire croître leur régime d’épargne-retraite, comparativement à plus des deux tiers (71 %) chez les 34-50 ans, et à 69 % chez les plus de 50 ans.

Enfin, le sondage relève que les membres de la génération Y se soucient tellement peu de leur avenir financier à long terme que plus du tiers d’entre eux (34 %) ignorent même si leur employeur offre de verser un montant équivalent à la cotisation de l’employé à un régime enregistré d’épargne-retraite.

« ÉTABLIR DES PRIORITÉS »

« Il est important de commencer à épargner le plus tôt possible pour aider à vous assurer que vous pourrez prendre votre retraite au moment où vous souhaitez le faire et selon le mode de vie que vous avez en tête », commente Nacim Hamane, planificateur financier principal chez Gestion de patrimoine TD.

« Quels que soient vos objectifs de retraite, établissez vos priorités et fixez un échéancier pour les atteindre; cela vous aidera à poser les fondements de votre plan financier », conclut-il.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques