A A A
Achats/ventes au detail

Retraite : les « X » semblables aux boomers

4 janvier 2011 | Ronald McKenzie | Mis à jour le 10 mai 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

generation_retraite_boomer_client_425
Les Canadiens appartenant à la génération X, que certains ont qualifiée de « perdue », ont une approche terre-à-terre de la retraite. C’est du moins ce qu’indique un récent sondage du Groupe Investors.

Pour les fins de cette étude, les membres de la génération « X » ont été identifiés comme étant les Canadiens âgés de 30 à 44 ans à la fin de 2010. Une bonne majorité d’entre eux (62 %) croient qu’ils devront financer eux-mêmes leur retraite. La moitié (51 %) s’attendent à devoir payer pour recevoir des soins médicaux et personnels. Par comparaison, les réponses de leurs aînés baby-boomers sont assez identiques : 60 % pensent qu’ils auront à financer leur retraite et 56 % disent qu’ils devront puiser dans leurs poches pour obtenir des soins.

Comme les boomers, les membres de la génération X croit que les pensions des gouvernements ne compteront pas pour beaucoup dans leur revenu de retraite (25 % comparativement à 20 %, respectivement) et que les REER seront une source plus importante de revenu (21 % contre 16 %). Seulement 3 % s’attendent à ce qu’un héritage leur fournisse en grande partie les fonds dont ils auront besoin à la retraite.

Fait à noter, 54 % des participants de la génération X suivent un budget et 39 % font appel à un conseiller pour les aider à prendre des décisions de placement et d’épargne. « Compte tenu des difficultés financières auxquelles sont confrontés les Canadiens, incluant les incertitudes économiques actuelles, il est remarquable que bon nombre d’entre eux n’aient pas tourné le dos à la planification financière », a commenté le Groupe Investors.

Parmi les cotisants à un REER de la génération X, 43 % envisagent d’investir sur les marchés boursiers par l’intermédiaire de fonds communs, alors que 28 % pensent plutôt placer leur argent dans des CPG ou des titres d’État ou du marché monétaire. Vingt pour cent des répondants sont incertains quant au choix des instruments de placement à privilégier.

REER, CELI, même combat !
Malgré les différences qui séparent les « X » des boomers, on note un grand nombre de similitudes face à la retraite. Ainsi :

– 61 % des « X » ont un REER, et de ce pourcentage, 85 % prévoient verser cette année une cotisation égale ou supérieure à celle de l’an dernier. Ces chiffres sont comparables à ceux des baby-boomers, dont 62 % ont un REER, et 79 % maintiendront ou augmenteront leur cotisation REER.

– Le CELI est aussi populaire dans un groupe que dans l’autre. Trente-neuf pour cent des « X » ont ouvert un CELI, et presque autant de baby-boomers (43 %) ont fait de même.

– Chez les « X », les voyages (68 %) et l’absence de pression professionnelle (58 %) sont les deux aspects les plus attirants de la retraite. Bon nombre de baby-boomers placent eux aussi les voyages et l’absence de pression liée au travail en tête de liste (61 % et 58 %, respectivement).

Le Groupe Investors s’étonne que les membres de la génération X envisagent plus volontiers de consacrer du temps à leur famille (57 %) une fois à la retraite que ceux de la génération des baby-boomers (46 %). Par ailleurs, le concept du travail pendant les années de retraite, hérité des baby-boomers, semble aussi avoir fait son chemin jusqu’à la génération suivante. En effet, 40 % de la génération X et un pourcentage identique des boomers prévoient se retirer progressivement en réduisant le nombre d’heures travaillées.

Enfin, à l’instar de leurs aînés, 60 % des membres de la génération X pensent que la retraite sera une période de vie exaltante.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000