A A A
Achats/ventes au detail

Retraite : les « X » semblables aux boomers

4 janvier 2011 | Ronald McKenzie | Mis à jour le 10 mai 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

generation_retraite_boomer_client_425
Les Canadiens appartenant à la génération X, que certains ont qualifiée de « perdue », ont une approche terre-à-terre de la retraite. C’est du moins ce qu’indique un récent sondage du Groupe Investors.

Pour les fins de cette étude, les membres de la génération « X » ont été identifiés comme étant les Canadiens âgés de 30 à 44 ans à la fin de 2010. Une bonne majorité d’entre eux (62 %) croient qu’ils devront financer eux-mêmes leur retraite. La moitié (51 %) s’attendent à devoir payer pour recevoir des soins médicaux et personnels. Par comparaison, les réponses de leurs aînés baby-boomers sont assez identiques : 60 % pensent qu’ils auront à financer leur retraite et 56 % disent qu’ils devront puiser dans leurs poches pour obtenir des soins.

Comme les boomers, les membres de la génération X croit que les pensions des gouvernements ne compteront pas pour beaucoup dans leur revenu de retraite (25 % comparativement à 20 %, respectivement) et que les REER seront une source plus importante de revenu (21 % contre 16 %). Seulement 3 % s’attendent à ce qu’un héritage leur fournisse en grande partie les fonds dont ils auront besoin à la retraite.

Fait à noter, 54 % des participants de la génération X suivent un budget et 39 % font appel à un conseiller pour les aider à prendre des décisions de placement et d’épargne. « Compte tenu des difficultés financières auxquelles sont confrontés les Canadiens, incluant les incertitudes économiques actuelles, il est remarquable que bon nombre d’entre eux n’aient pas tourné le dos à la planification financière », a commenté le Groupe Investors.

Parmi les cotisants à un REER de la génération X, 43 % envisagent d’investir sur les marchés boursiers par l’intermédiaire de fonds communs, alors que 28 % pensent plutôt placer leur argent dans des CPG ou des titres d’État ou du marché monétaire. Vingt pour cent des répondants sont incertains quant au choix des instruments de placement à privilégier.

REER, CELI, même combat !
Malgré les différences qui séparent les « X » des boomers, on note un grand nombre de similitudes face à la retraite. Ainsi :

– 61 % des « X » ont un REER, et de ce pourcentage, 85 % prévoient verser cette année une cotisation égale ou supérieure à celle de l’an dernier. Ces chiffres sont comparables à ceux des baby-boomers, dont 62 % ont un REER, et 79 % maintiendront ou augmenteront leur cotisation REER.

– Le CELI est aussi populaire dans un groupe que dans l’autre. Trente-neuf pour cent des « X » ont ouvert un CELI, et presque autant de baby-boomers (43 %) ont fait de même.

– Chez les « X », les voyages (68 %) et l’absence de pression professionnelle (58 %) sont les deux aspects les plus attirants de la retraite. Bon nombre de baby-boomers placent eux aussi les voyages et l’absence de pression liée au travail en tête de liste (61 % et 58 %, respectivement).

Le Groupe Investors s’étonne que les membres de la génération X envisagent plus volontiers de consacrer du temps à leur famille (57 %) une fois à la retraite que ceux de la génération des baby-boomers (46 %). Par ailleurs, le concept du travail pendant les années de retraite, hérité des baby-boomers, semble aussi avoir fait son chemin jusqu’à la génération suivante. En effet, 40 % de la génération X et un pourcentage identique des boomers prévoient se retirer progressivement en réduisant le nombre d’heures travaillées.

Enfin, à l’instar de leurs aînés, 60 % des membres de la génération X pensent que la retraite sera une période de vie exaltante.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000