A A A
Argent

Revenu Québec a l’intention de supprimer les bonis

13 avril 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Argent_perte_425Revenu Québec veut mettre fin aux bonis pour « rendement exceptionnel » qu’elle verse actuellement à ses employés membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), rapportait hier TVA Nouvelles.

L’agence provinciale entend ainsi redorer un peu son blason dans le cadre de la négociation en cours avec le syndicat.

Au mois de février, trois ex-employés du ministère avaient confirmé au Bureau d’enquête de la chaîne d’information l’existence de quotas de récupération fiscale.

EXCÈS DE ZÈLE

Revenu Québec a été souvent critiquée au cours des dernières années pour ses excès de zèle à l’encontre des contribuables et des petites et moyennes entreprises.

« Des quotas seraient contraires à notre code de déontologie », affirme pourtant à TVA le porte-parole de l’agence, qui réfute leur existence.

« Notre objectif, explique Stéphane Dion, c’est qu’il soit très clair dans l’esprit de l’ensemble des contribuables qu’aucun boni n’est versé en fonction des sommes qui sont cotisées ou encaissées par Revenu Québec. »

Malgré tout, Revenu Québec « cherche à éliminer les bonis parce qu’ils sont trop associés à l’impression qu’elle impose des quotas de récupération à ses employés », note TVA.

« LUTTER CONTRE LES GROS POISSONS »

De son côté, le président du syndicat, Richard Perron, a indiqué à la chaîne d’information « ne pas être contre les incitatifs à la performance », tout en précisant qu’il veut que ses membres « puissent avoir les moyens et les affectations pour lutter contre les gros poissons ».

L’an dernier, Revenu Québec a encaissé quelque 3,3 milliards de dollars de récupération fiscale, soit 600 M$ de moins qu’en 2014, souligne TVA. Pour 2016, le ministère des Finances s’attend à ce que l’agence récupère encore autour de 3 G$.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques