A A A
Lecture

Révolution santé chez Manuvie

13 mars 2018 | Céline Gobert | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
sante_manuvie_425x283

Richard Payette, président et chef de la direction à Manuvie Québec, Bruny Surin, médaillé d’or olympique en athlétisme, sprint et relais, et Guy Couture, vice-président, Assurance, à Manuvie.

Il y avait de l’ambiance lundi midi dans les nouveaux locaux de Manuvie, où une dizaine de conseillers n’ont pas hésité à enfiler leurs chaussures de sport pour une course de relais en compagnie de Bruny Surin, médaillé d’or olympique en athlétisme, sprint et relais. Conseiller y était. 

L’événement, à l’intention des conseillers, s’est déroulé sous le thème de l’importance d’un mode de vie sain. Après s’être rassasiés en barres de céréales, fruits et légumes, les conseillers ont pu écouter les discours de l’athlète Bruny Surin, ainsi que de Richard Payette et Guy Couture, respectivement président et chef de la direction, Manuvie Québec, et vice-président, Assurance, Manuvie.

Les trois hommes ont tous pris le micro pour vanter les mérites du sport sur la santé physique et mentale des conseillers. Celui-ci entraîne des bénéfices directs sur leur productivité au boulot. Les études sont formelles : l’activité physique diminue les maladies et l’absentéisme au bureau. Point de hasard, donc, à ce que l’assureur ait fait de l’environnement de travail des conseillers l’une de ses priorités : la santé, ça rapporte.

Tout est organisé de façon à ce que le personnel se sente bien. « Nos espaces sont pensés pour favoriser une plus grande collaboration entre les gens, explique Richard Payette, en entrevue avec Conseiller. Nous offrons des aires ouvertes, des tapis roulants sur lesquels on peut effectuer des vidéoconférences tout en marchant, des espaces de réflexion pour se retirer et travailler les deux pieds sur un pouf, la possibilité de travailler deux jours ou plus par semaine de la maison. »

Pour lui, pas de doute : ces aménagements rendent les conseillers plus « créatifs », plus « heureux » et plus engagés » au sein de l’entreprise. « Nous leur avons même laissé choisir leur cafetière à chaque étage », poursuit-il. Et s’ils préfèrent un autre modèle, ils peuvent se rendre sur un autre étage. « Ça favorise les échanges! »

COLLABORER, BOUGER

L’équipe, la collaboration : des points essentiels du succès et de la réussite, insiste Bruny Surin devant un parterre enthousiaste, qui n’a pas hésité à faire la file plus tard pour glaner une photographie ou un autographe du sportif. Sans le travail d’équipe, il n’y a pas de victoire, explique-t-il.

Au sein de l’entreprise, cela passe par de la persévérance, du mentorat, du soutien aux collègues, de la confiance. À Manuvie, des programmes ont été implantés pour identifier les « hauts potentiels ». Pour M. Surin, le conseiller, à l’instar de l’athlète, doit tout miser sur trois éléments : ses mots, son intonation, sa posture. Sans cela, il ne pourra pas vendre son produit.

Passionné par la natation et le hockey, Guy Couture partage cette « philosophie » du bien-être. Il évoque en entrevue les « tables amovibles » mises à la disposition des conseillers qui peuvent ainsi, à leur guise, travailler debout ou assis. Chaque midi, Manuvie offre également des « menus santé » à leurs employés. Ici, pas de malbouffe.

« Tout cela a des conséquences sur le système nerveux. L’activité physique nous aide à canaliser notre énergie, à mieux penser, notamment dans des situations plus stressantes. Grâce à elle, on est plus concentrés », explique M. Couture.

Même s’il est encore trop tôt pour analyser les répercussions de ces choix santé sur les employés (Manuvie a emménagé dans ses locaux fin 2017), M. Payette peut déjà constater au quotidien des taux d’engagement plus élevés chez les conseillers.

« Ils sentent davantage qu’ils contrôlent leur destinée », déclare-t-il, évoquant ces mois de projets durant lesquels toutes ces initiatives santé ont été pensées dans la motivation générale.

LA SANTÉ DES CLIENTS AUSSI… 

Si la direction de Manuvie favorise la gestion de la santé chez ses conseillers, elle désire également le faire chez ses clients, qui peuvent accumuler récompenses et rabais s’ils prouvent mener des activités physiques ou de prévention. Une « révolution » dans l’industrie, estime M. Payette.

Pour M. Couture, cette façon d’aborder l’assurance avec les clients est plus « positive » et novatrice. Pour M. Payette, la relation conseiller/client devient moins « passive ». Un tel programme de récompenses favorise selon lui une relation plus « constante », plus « dynamique » avec la clientèle.

Manuvie, convaincu par sa stratégie santé, s’apprête par ailleurs à étendre cette formule à l’ensemble de son portefeuille d’assurances temporaires, soit quatre produits au lieu de deux, incluant l’assurance temporaire 10 ans et 100 ans.

La rédaction vous recommande : 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000