A A A
Attention

Richardson GMP restera indépendante

14 novembre 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

stop_non_arret_cesser_opposition_425Aucune banque ne mettra, pour l’instant du moins, la main sur le très convoité cabinet indépendant Richardson GMP (RGMP).

Par voie de communiqué, l’entreprise a annoncé jeudi qu’elle demeurerait indépendante, mettant un terme aux nombreuses rumeurs entourant sa destinée. Depuis plusieurs mois défilaient les noms de potentiels acquéreurs de GMP Richardson. On y retrouvait notamment Raymond James Canada, la Banque Nationale du Canada ou l’Industrielle Alliance.

Mais le candidat le plus sérieux était sans aucun doute Groupe Banque TD, qui aurait fait une offre préliminaire de 600 M$, rappelle Advisor. Pourquoi cette offre, et toutes les autres, ont-elles été refusées? Les dirigeants ont tout simplement décidé de rester indépendants, répond laconiquement un porte-parole de la firme.

POURPARLERS ROMPUS

Un article du Financial Post offre toutefois un éclairage différent. Citant de multiples sources anonymes, le journal soutient que plusieurs facteurs ont fait échouer les discussions entre le cabinet indépendant et le Groupe Banque TD, notamment la longueur des pourparlers, le fait que ces derniers aient été rendus publics et l’absence de signaux clairs de la part des dirigeants de RGMP.

« Au final, tout le monde est devenu exaspéré », soutient l’une de ces sources.

Groupe TD se serait aussi inquiété de poursuites judiciaires contre Richardson GMP et/ou certains de ses conseillers à Calgary, Montréal et Toronto, révélées par son exercice de diligence raisonnable. Ces craintes auraient fait baisser le montant que la banque était prête à payer pour acquérir RGMP et ses 28,3 G$ d’actifs sous gestion.

DES CONSEILLERS SE RÉJOUISSENT

La transaction était d’autant plus difficile à réaliser qu’elle prenait à rebrousse-poil plusieurs conseillers jaloux de leur indépendance, qui ne souhaitaient pas aller travailler pour une banque. L’un d’entre eux a confié se réjouir de la fin des discussions.

« C’est génial pour les clients, a-t-il dit. Ils continueront de bénéficier de conseils indépendants. C’est le meilleur résultat possible. »

Des sentiments auxquels Ian Russel, président de l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières, a fait écho. Dans une entrevue avec Advisor, il soutient que l’achat de RGMP par une banque aurait signifié la perte d’un cabinet unique, une très bonne franchise.

Au troisième trimestre, les revenus de RGMP s’élevaient à 7,7 M$, en hausse de 9 % par rapport à la même période l’an dernier. Selon Harris Fricker, PDG de GMP Capital, qui détient 31 % de RGMP, cette bonne performance serait générée par une hausse des frais de gestion d’investissements et des commissions, en raison d’un augmentation de 10 % des actifs des clients.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000