A A A
Établissements

Robert Ouellette quitte Desjardins

5 mai 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

desjardins_fusionLe candidat défait à la présidence de Desjardins Robert Ouellette abandonne ses fonctions, a-t-il annoncé dans une déclaration envoyée aux dirigeants et aux employés du Mouvement.

Si le premier vice-président Technologies et Centre de services partagés a quitté son poste lundi, son départ sera effectif seulement le 30 juin, le temps pour lui d’assurer « une transition harmonieuse » avec son successeur, rapporte Les Affaires.

Candidat malheureux à la succession de Monique Leroux lors de l’élection de mars, ce passionné de course à pied et spécialiste du marathon (il en a couru 14) assure avoir pris cette décision « d’un commun accord » avec la direction.

Pour mémoire, rappelons que c’est Guy Cormier, alors premier vice-président du réseau des caisses et des services aux particuliers, qui avait été élu dès le premier tour.

« LE SENTIMENT DU DEVOIR ACCOMPLI »

« Vous pouvez imaginer que ce n’est pas sans émotion que je quitte le Mouvement Desjardins. Je suis convaincu que la décision commune à laquelle nous en sommes venus, Guy Cormier et moi, est la meilleure. Mais elle n’a pas été pour autant facile à prendre. Après sept ans au comité de direction du Mouvement, j’ai le sentiment du devoir accompli », déclare Robert Ouellette dans un communiqué interne.

« Je respecte le résultat de l’élection à la présidence et je souhaite les plus grands succès à Desjardins sous le leadership de Guy Cormier », conclut-il.

Contacté par Conseiller, le Mouvement Desjardins n’a pas voulu commenter la nouvelle, déclarant qu’elle relevait de sa régie interne.

PLUSIEURS POSTES DE HAUTE DIRECTION

Entré chez Desjardins en 2009, cet ingénieur de 52 ans diplômé de l’École Polytechnique de Montréal a commencé sa carrière chez Accenture, l’une des plus importantes firmes de services-conseils au monde.

Durant 19 ans, dont les cinq dernières à titre d’associé, il y a dirigé de nombreux projets dans les domaines de la conception et l’implantation de systèmes d’information, de réingénierie des processus d’affaires et d’implantation de centres de services partagés.

Il a par ailleurs occupé le poste de vice-président et chef de la direction des systèmes d’information chez Alcan. Parmi ses mandats internationaux figurait notamment l’optimisation de la performance d’affaires au moyen de solutions technologiques. Il était aussi responsable de la coordination stratégique des services partagés globaux dans les domaines des technologies de l’information, de la finance et des ressources humaines.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.