A A A

Robert Shiller croit que le S&P 500 va chuter

11 mai 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(11-05-2006)Vous souvenez-vous de Robert Shiller ? Cet auteur du best-seller « Irrational Exuberance » a connu la gloire en prédisant avec exactitude la chute des marchés boursiers au début de l’an 2000.

Il revient encore à la charge, prétendant cette fois que l’actuel boom boursier ressemble à s’y méprendre à celui du milieu des années 1930, qui a pavé la voie à un important marché baissier qui a perduré jusqu’au déclenchement de la Deuxième guerre mondiale.

Robert Shiller estime que le S&P 500 se négocie actuellement à 27 fois les bénéfices. Évidemment, on est loin des 46 fois les bénéfices, niveau qui avait cours au plus fort de la bulle spéculative de 2000. Mais il rappelle que la moyenne historique se situe autour de 15 fois les bénéfices.

Or, les prix des actions ont fortement tendance à se rapprocher de leur moyenne historique, surtout après avoir flirté avec des records. Il note que, justement, le S&P 500 est à quelque 200 points de sa marque de tous les temps, inscrite en 2000, et qu’il en est de même avec le Dow Jones. Selon lui, cela ne présage rien de bon.

Certes, il admet que les bénéfices des entreprises ont une croissance à grande vitesse depuis plusieurs mois, mais il doute que cette poussée soit soutenable à terme. Un ralentissement de la confiance des investisseurs aux États-Unis, jumelé à une correction du marché immobilier, porterait un dur coup aux profits des entreprises, ce qui entraînerait la chute des indices boursiers.

Robert Shiller précise que ses portefeuilles types sont sous-pondérés en actions américaines. Il préfère investir dans les pays émergents, comme l’Inde, le Brésil et la Chine. « Jusqu’ici, je crois avoir visé juste », conclut-il.

 

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000