A A A
Justice

Rocco Di Stefano devra débourser 138 000 $

8 février 2010 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’ancien représentant en assurance et courtier en épargne collective Rocco Di Stefano écope d’amendes totalisant 138 000 $ pour des infractions à la Loi sur les valeurs mobilières. En octobre dernier, celui qui était également un ex-pasteur, a plaidé coupable à 46 chefs d’accusation de pratique et de placements illégaux en lien avec les sociétés Zema Finance inc., Vision Management Services ltée et Eurovision Financial Services ltée.

Rocco Di Stefano fait toujours l’objet d’une interdiction d’opération et d’agir à titre de conseiller en valeur prononcée en novembre 2007 par le Bureau de décision et de révision en valeurs mobilières (BDRVM). Dans sa décision, le BDRVM indiquait être particulièrement inquiet des allégations selon lesquelles M. Di Stefano utilisait sa notoriété d’ancien pasteur pour solliciter ses investisseurs, effectuer des placements illégaux et agir illégalement à titre de courtier en valeurs mobilières.

L’Autorité a intenté deux autres poursuites pénales contre Rocco Di Stefano en mars 2009 pour des infractions similaires en lien avec les sociétés Zema Finances inc. et Sodexin où elle réclame de nouvelles amendes qui totalisent 441 000 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000