A A A

Scandale Mount Real : un quatrième condamnation tombe

15 avril 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le pseudo-conseiller Luigi Muro vient de subir les foudres du tribunal dans l’affaire Mount Real, où 1 600 investisseurs ont perdu 140 millions de dollars. Cet individu a écopé d’une amende de 324 000 $, soit le double de ce que prévoit la loi.

Luigi Muro a été condamné pour avoir :
* aidé Mount Real Acceptance Corporation et Mount Real Corporation à vendre des titres d’emprunt sans avoir de prospectus en bonne et due forme ;
* agi à titre de courtier ou conseiller sans être inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers ;
* fourni de l’information fausse ou trompeuse à propos d’opérations sur titre, en mentionnant aux investisseurs que leurs placements étaient garantis.

Luigi Muro faisait face à 50 chefs d’accusation. Il a été déclaré coupable à tous ceux-ci. Son amende de 324 000 $ est la plus forte imposée jusqu’ici dans cette affaire. En novembre 2007, Victor Lacroix et Armando Ferruci, les premiers condamnés, ont écopé d’amendes de 156 000 $ et de 288 000 $ respectivement. Deux mois plus tard, c’était au tour de Christophe Balayer de passer à la caisse : le tribunal l’a condamné à payer 34 000 $ plus 2 500 $ de frais.

Muro, Balayer, Lacroix et Ferruci ne sont pas les seuls à avoir été épinglés par les autorités. On attend des nouvelles du tribunal concernant Laraine Lyttle, Guy Prescott, Enrico Bruni, William Marston, René Proteau, Anthony Cappellano, Yves Mechaka, Fayza Rifai, Éric Couture, Roberto Milzi, Sylvie St-Denis, Carole Dorion, Yves Tardif, Marc-André Froment, Nick Mylonakis, Francesco Iacono et Antonella Niro.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000