A A A

Secteur de l’énergie :

14 novembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(14-11-2006)Glenn MacNeill, vice-président des placements à la firme Sentry Select, a souligné que la chute des cours consécutive à l’annonce du ministre Flaherty a créé de belles occasions d’achat dans le secteur de l’énergie.

Même si les prix sont attrayants, il faut dénicher les entreprises, fussent-elles des sociétés par action ou des fiducies de redevances, qui ont un plan d’affaire solide et des activités commerciales ordonnées, a-t-il dit au Financial Post.

L’un des critères que Glenn MacNeill examine est la marge brute d’autofinancement par action ou par part(MBA/action ou MBA/part). Ce ratio indique si le capital investi par l’entreprise produit l’effet escompté. « Nous surveillons entre autres l’augmentation de la production par action ou par part. C’est facile pour ces producteurs d’énergie de lever du capital afin d’améliorer la production. Cependant, il faut que cette croissance profite aux actionnaires et aux porteurs de parts », précise-t-il. Le ratio MBA/action ou MBA/part l’aide à vérifier cet aspect.

Glenn MacNeill est le gestionnaire principal du fonds Sentry Select Ressources canadiennes, dont l’actif sous gestion se chiffre à 159 millions de dollars.

Depuis quelque temps, il a augmenté sa participation dans Nexen. Cette entreprise de Calgary devrait lancer bientôt la production du Buzzard Field, dans la mer du Nord. En outre, elle continue à découvrir des champs pétrolifères dans le golfe du Mexique. Sa MBA/action est estimée à 10 $ en 2006 et à 15 $ en 2007. Glenn MacNeill considère que pour une entreprise de cette taille, ces données sont prometteuses, d’autant plus que le marché ne semble pas avoir vu le potentiel de Nexen.

Le portefeuille de Glenn MacNeill contient également un bon bloc d’actions de Highpine Oil & Gas. Ce producteur albertain de pétrole et de gaz naturel possède plusieurs puits dans la région de Pembina/Nisku, l’une des plus riches en pétrole dans cette province. Highpine est une entreprise de moyenne capacité qui affiche une forte croissance de production. Sa MBA/action est estimée à 2,70 $ en 2006 et à 4,00 $ en 2007.

Du côté des entreprises juniors, Glenn MacNeill attire notre attention sur Storm Exploration. Comme son nom l’indique, cette société est spécialisée dans l’exploration et le développement de propriétés gazières et pétrolifères en Colombie-Britannique et en Alberta. En 2006, sa MBA/action devrait atteindre 0,95 $. En 2007, elle devrait augmenter à 1,25 $.

En ce qui concerne les fiducies de redevances, Glenn MacNeill a rajouté à sa position dans Focus Energy Trust. Cette fiducie « mid cap » concentre ses activités dans la production de gaz naturel. Focus a réalisé récemment quelques acquisitions qui lui ont permis d’accroître sa production à bon prix. Le gestionnaire trouve que le moment est opportun d’acheter des parts de Focus, alors que le prix du gaz est déprimé. La MBA/part de Focus sera de 3,20 $ en 2006. Glenn MacNeill anticipe 3,30 $ en 2007, avec une distribution estimée à 1,92 $ par part.

La fiducie de redevances qui occupe la place prépondérante au sein fonds Sentry Select Ressources canadiennes est Bonavista Energy Trust. Ce producteur de pétrole et de gaz naturel basé à Calgary pèse pour 4 % dans le portefeuille de Gerry MacNeill. « C’est un actif fondamental. Bonavista fournit des performances de premier plan et je continue à l’apprécier », dit-il.

Bonavista réussit à contrôler ses coûts sans affecter son programme de forage. La direction de la fiducie détient 20 % des parts en circulation et ses intérêts sont pleinement compatibles avec ceux des autres porteurs de parts. La MBA/part de Bonavista est estimée à 4,65 $ en 2006 et à 4,75 $ en 2007. Sa distribution annuelle est de 3,66 $ par part.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000